Catégories
INFOS DU DIOCESE PODCAST

Trois nouveaux diacres pour le diocèse de Sokodé

Les candidats au diaconat

Le dimanche 11 septembre 2022, en l’église Cathédrale Ste Thérèse, l’ordinaire du lieu, Mgr Célestin-Marie GAOUA a ordonné trois diacres en vue du sacerdoce. Il s’agit des abbés Augustin Dick DJANGNI, Daniel BATONWE, et Philippe LEBIDJALOU. Mgr GAOUA avait à ses côtés une dizaine de prêtres dont le Vicaire général, le TRP Michel MAMA-BETRE et le Responsable de la communauté du Puits de Jacob au Togo, le RP Bertrand LEPESANT.

L’engagement des ordinands au célibat

Dans sa méditation circonstancielle, l’évêque de Sokodé, s’adressant aux candidats au diaconat, les as invités à être des acteurs privilégiés de la synodalité : « Diacre, tu es acteur privilégié de la synodalité ».  « On ne vas pas au ciel tout seul…Etre diacre, c’est vivre avec des baptisés ; c’est travailler avec des baptisés en lien étroit avec l’évêque » a-t-il ajouté. « L’Eglise du Christ à Sokodé, a-t-il conclu, compte sur vous afin que sous la force de l’Esprit du Christ, Maître et Serviteur, vous serviez en rassemblant. »

Homélie de Mgr Célestin-Marie GAOUA au diaconat
La litanie des saints

La liturgie de l’ordination s’est poursuivie après l’homélie par l’engagement des candidats au diaconat, la litanie des saints, l’imposition des mains de l’évêque, la prière d’ordination, la vêture et la remise de l’Evangéliaire aux candidats à l’ordination. Animée par la chorale St Charles Lwanga, cette célébration a drainé une foule nombreuse de fidèles, des parents, et amis des élus du jour.

L’imposition des mains

Les nouveaux diacres n’ont pas manqué de rendre grâce au Seigneur pour ses bienfaits à la fin de la célébration. Aussi, ils ont remercié l’évêque, bref tout le peuple de Dieu pour leur soutien multiforme.  Une fois la messe terminée avec la bénédiction solennelle, un verre d’amitié fut partagé. Fructueux ministère aux nouveaux diacres.

La remise de l’Evangéliaire
Catégories
INFOS DU DIOCESE PODCAST

Professions temporaires chez les Sœurs de la Providence de St André de Peltre

Les candidates à la profession temporaire

Trois novices en fin de formation ont fait leurs professions temporaires chez les Sœurs de la Providence de St André de Peltre à Aouda le samedi 10 septembre 2022. Il s’agit de Julienne de la Providence AMETO, Françoise DJETABA et Alice Bernadette YAGUITAMA. Julienne est originaire de la Paroisse Jésus Miséricordieux d’Amadahome alors que Françoise et Alice Bernadette sont originaires de la Paroisse St Joseph de Kaboli.

Acte de profession devant la Supérieure Provinciale

Ces professions temporaires ont pour cadre la Paroisse Sacré-Cœur et se sont déroulées au cours d’une célébration eucharistique présidée par le TRP Michel MAMA-BETRE, Vicaire général et Curé de la Paroisse St Joseph d’Adjengréet concélébrée par une dizaine de prêtres dont le curé de la Paroisse d’Aouda le RP Patient AKAKPO. On notait également la présence d’une foule nombreuse de fidèles, des parents des élues du jour et de religieux(ses) sans oublier celles des autorités locales dont celle du chef canton d’Aouda.

Bénédiction de l’habit religieux

Dans sa méditation circonstancielle, le célébrant a exhorté le peuple de Dieu et spécialement les futures professes à la lumière de la Parole de Dieu « à se laisser habiter par les mêmes sentiments d’humilité du Christ et de sa Mère la Vierge Marie ». Car c’est elle qui les « disposera à mieux vivre les vœux de religion ».

Homélie du TRP Michel MAMA-BETRE, Vicaire général
Signature de l’acte d’engagement

C’est après cette homélie qu’est arrivée le moment tant attendu. En effet, les futures professes se sont engagées à vivre les conseils évangéliques (l’obéissance, la pauvreté et la chasteté). Elles ont promis aussi de respecter la règle de vie et les constitutions des Sœurs de St André de Peltre.

Baiser de paix des Sœurs ainées

C’est la Supérieure Provinciale Sr Colette SIMLISSI qui a reçu ces vœux au nom de la Supérieure Générale. Entre autres allocutions à la fin de cette célébration, il y a celles des nouvelles professes qui n’ont pas manqué leur reconnaissance au Seigneur pour ses bienfaits, et au peuple de Dieu pour leur soutien multiforme. Félicitations aux nouvelles professes et fructueuse mission dans la vigne du Seigneur.  

Les nouvelles professes, quelques sœurs et prêtres
Catégories
INFOS DU DIOCESE PODCAST

Premières professions dans la famille religieuse des Augustins de l’Assomption à Sokodé

10 jeunes ayant achevé le cycle de leur formation au noviciat ont fait leurs premières professions chez les Augustins de l’Assomption à Sokodé au cours de la célébration de l’Eucharistie du samedi 27 août 2022, mémoire de Ste Monique, Maman de St Augustin. Il s’agit des Frères Flavie-Christian ANDRISOA, Théodore ASSIGLEY, Antoine BABA, Junior COULIBALY, Paul FOLLY-GBOGBOE, Jacques KABORE, Carlos KOFFETO, Christian NIKIEMA, Albert MAGUEBLAM, Donatien RAKOTOARISOA.

Les futurs profès

Celle-ci fut présidée par le RP. Georges HOUSSOU, Vicaire des Augustins de l’Assomption de l’Afrique de l’Ouest et Curé de la Paroisse Notre Dame de l’Assomption(NDA) de Komah et concélébrée par une dizaine de prêtres. Ces premières professions ont drainé une foule nombreuse de fidèles venus d’horizons divers au rang desquels les religieux(es), les parents, amis et bienfaiteurs des élus du jour.

Père Georges HOUSSOU, Vicaire des Augustins de l’Assomption de l’Afrique de l’Ouest
Père Georges HOUSSOU entouré des nouveaux profès

Commentant la parabole des talents proposée par la liturgie du jour (Mt 25, 14-30), le Père Georges a exhorté son auditoire et spécialement les futurs profès à « être de bons intendants, à ne pas se comparer aux autres et à prendre des risques, à amasser des trésors dans le ciel. » C’est l’église paroissiale Notre Dame de l’Assomption qui a servi de cadre à cette cérémonie des premiers vœux.  Celle-ci, en effet, a consisté à un dialogue franc avec le célébrant, suivie de l’engagement des nouveaux profès à se conformer aux règles de cette famille religieuse à laquelle ils viennent d’y être agrégés.

Père Boniface MUTAHI, Maître des Novices (au centre) entouré des nouveaux profès

Un fait marquant de cette profession religieuse est la vêture de l’habit religieux par les nouveaux profès sous les ovations du peuple de Dieu. Aussi ont-ils reçu la règle de l’institut qu’ils devront observer également comme de ‘dignes fils’ du Vénérable Père Emmanuel d’ALZON, fondateur de la famille religieuse des ‘Augustins de l’Assomption’.

Une partie de la foule

Pleine d’émotions et de joies, cette célébration des premiers vœux a connu une participation active de tous sans exception aucune. Au terme de la célébration, les nouveaux profès ont exprimé leur reconnaissance au Seigneur et à l’ensemble des participants pour leur soutien multiforme. Une agape fraternelle fut partagée à la sortie de la messe. Félicitations et bonne suite de formation aux nouveaux profès.

Les 10 nouveaux profès
Catégories
INFOS DU DIOCESE PODCAST

Emission 14 « Je veux savoir » avec pour invité le Père Emmanuel KOUBAME

Entretien avec le Père Emmanuel KOUBAME au sujet de son mémoire de Master en Science de l’éducation intitulé: « L’exercice de l’autorité dans les institutions scolaires dans un pays en voie de démocratisation: l’exemple des écoles privées catholiques au Togo »
Catégories
INFOS DU DIOCESE ET D’AILLEURS PODCAST

Action de grâce de la R.S. Fleur ALIDJAO après sa profession perpétuelle

Procession vers l’autel du Seigneur

Originaire de la Paroisse Christ Lumière du Monde (CLM) à Sokodé, la R.S. Fleur ALIDJAO des Petites Sœurs de la Sainte Famille  a rendu grâce à Dieu avec les siens le dimanche 14 août 2022 pour la grâce de la profession perpétuelle  du 23 juillet dernier. L’église paroissiale CLM de Kpangalam a servi de cadre à cette action de grâce présidée par l’ordinaire de Sokodé Mgr Célestin-Marie GAOUA. En effet, dans l’homélie qu’il a prononcée, le prélat a exhorté le peuple de Dieu accouru en grand nombre à suivre Jésus totalement.

Homélie de Mgr Célestin-Marie GAOUA, évêque de Sokodé à l’action de grâce
Sr Fleur (au centre) et ses consœurs

S’adressant à la S. Fleur, Mgr Célestin-Marie a affirmé que  « les vœux perpétuels en religion, c’est une étape très importante de votre vie spirituelle d’engagement à la suite du Christ. C’est une épreuve gagnée. » « Mais la suite du Christ, a-t-il poursuivi, la suite de votre vie religieuse n’est pas moins une épreuve à franchir » . « C’est à vous particulièrement, a-t-il souligné, que la Parole de Dieu s’adresse en ces termes : ‘…Courons avec endurance l’épreuve qui nous est proposée les yeux fixés sur Jésus qui est à l’origine et au terme de notre foi’ » (He12, 1-2)…Aussi a-t-il saisi cette tribune pour évoquer les raisons qui l’ont poussées à présider personnellement cette action de grâce de la S. ALIDJAO.

S. Fleur ALIDJAO

Au nombre de celles-ci, on retient la démarche qu’il a faite afin d’obtenir l’arrivée et l’installation de cette communauté religieuse dans le diocèse de Sokodé. De plus, il a participé à Rome en mai 2022 à la canonisation de la fondatrice de cette famille religieuse désormais Sainte Maria Domenica Mantovani. « C’est un devoir humain et religieux » a-t-il déclaré. Autant de raisons pour rendre grâce au Seigneur pour ses bienfaits en faveur de l’Eglise diocésaine de Sokodé.

Mot de remerciement de la S. Fleur ALIDJAO

Au terme de cette belle célébration  animée par les chorales de ladite paroisse, l’élue du jour a exprimé sa reconnaissance au Seigneur, et à tous sans exception à commencer par l’ordinaire du lieu. Aussi, elle s’est recommandée à la prière des uns et des autres pour le succès de sa mission. Un verre d’amitié fut partagé à la sortie de la messe dans la maison familiale ALIDJAO dans une atmosphère bon enfant.

S. Fleur et ses parents

Catégories
INFOS DU DIOCESE ET D’AILLEURS PODCAST

Le dernier adieu à la Sr Véronique BABALIMA

Mgr Célestin-Marie GAOUA(au centre), présidant la célébration des obsèques

Rappelée à Dieu le 12 juillet dernier, la Sr Véronique Bémbéna BABALIMA de la famille religieuse des Sœurs Notre Dame des Apôtres (NDA) a été conduit à sa dernière demeure au cimetière diocésain des prêtres de Sokodé le Samedi 30 juillet 2022 après une messe présidée par Mgr Célestin-Marie GAOUA, évêque de Sokodé.

Quelques concélébrant

L’église cathédrale Ste Thérèse a servi de cadre à la célébration de ces obsèques marquée par la présence des membres du presbyterium de Sokodé et d’ailleurs, de religieux et religieuses, d’une foule nombreuse de fidèles laïcs, l’amicale des ressortissants de Koka à Sokodé, des membres de la famille biologique de la défunte venus de près et de loin pour ce dernier adieu.  

Les membres de la famille biologique de la défunte

En effet, l’on retient d’elle le témoignage « d’une religieuse pieuse, battante, audacieuse, aimante et qui ne garde pas rancune ». Dans sa méditation circonstancielle, l’ordinaire de Sokodé a pour sa part exhorté le peuple de Dieu à la vigilance car « nul ne sait ni le jour, ni l’heure du retour du Seigneur »(Mt 24,36).

La dépouille de la Sr Véronique
Homélie de Mgr Célestin-Marie GAOUA aux obsèques
Les religieuses présentes aux obsèques

Avant le dernier adieu, la Sr Monique AKOTO, Responsable des Sœurs NDA du district du Togo a exprimé sa gratitude aux uns et aux autres pour leur proximité. Notons que la Sr Véronique naquit en 1935 et fit sa profession religieuse en 1962. Puisse le Seigneur accueillir auprès de lui celle qui l’a servi avec amour et dévouement. Repose en paix Sr Véronique BABALIMA.  

Le dernier adieu
Catégories
INFOS DU DIOCESE ET D’AILLEURS PODCAST

Togo : Remise de la synthèse nationale des travaux du synode sur la synodalité aux évêques

Les membres de l’équipe nationale

Dans le cadre du synode des évêques d’octobre 2023, l’équipe nationale de consultation synodale, conduite par son responsable, le TRP Gustave WANME a remis le samedi 23 juillet 2022 la synthèse nationale des travaux du synode sur la synodalité aux évêques tout à l’entame de la célébration eucharistique.

Mgr Dominique GUIGBILE présidant la messe du 23 juillet

Celle-ci a eu pour cadre la Paroisse Ste Thérèse Cathédrale de Sokodé. Elle  fut présidée par Mgr Dominique GUIGBILE, évêque de Dapaong. Il avait à ses côtés Mgrs Célestin-Marie GAOUA et Jacques ANYILUNDA, respectivement évêque de Sokodé et évêque émérite de Dapaong. Ces trois évêques en effet représentaient l’ensemble de la Conférence des Evêques du Togo(CET).

Le TRP Gustave WANME, Responsable de l’équipe nationale
Mot du TRP Gustave WANME avant la remise du document final
Le TRP Gustave WANME, Responsable de l’équipe nationale remettant le document du synode aux évêques

On notait aussi la présence des vicaires généraux de Lomé et de Kara, celle des prêtres, de religieux et religieuses et d’une foule nombreuse de fidèles dont les membres de l’Association des Mères Catholiques du diocèse de Sokodé venus en grand nombre. L’homélie fut prononcée par l’ordinaire du diocèse de Sokodé Mgr Célestin-Marie. Quant au mot de remerciement des évêques à la suite de cette remise de la synthèse nationale, il fut prononcé par Mgr Dominique après la prière postcommunion.

Mgr Célestin-Marie GAOUA, évêque de Sokodé
Homélie de Mgr Célestin-Marie GAOUA à la messe de remise du document final
Le document national

A cet effet, les évêques ont exprimé leur reconnaissance aux membres nommés de l’équipe nationale, de même qu’aux personnes coptées, et à tous ceux qui ont contribué à tous les niveaux dans les diocèses, les paroisses et les communautés, à cette étape du processus du synode sur la synodalité. Aussi, ils ont remercié ceux qui ne confessent pas la foi chrétienne et les autres groupes sociaux, d’avoir donné de leur temps pour participer au processus de consultation.

Mgr Dominique GUIGBILE, évêque de Dapaong
Une partie des prêtres concélébrant

Le Secrétaire Général de la Conférence des Evêques du Togo le RP Emile SEGBEDJI a pour sa part exprimé la gratitude des membres de la CET au Pasteur du diocèse de Sokodé, et à tous les fidèles pour leur mobilisation en vue de la réussite de la célébration de ce jour.

Les fidèles présents à la messe

Pleine de ferveur et de joie, cette célébration a connu la participation active de tous les fidèles. Non seulement ceux-ci ont au cours de cette célébration rendu grâce à Dieu pour cette première phase du synode mais aussi ils ont prié pour la paix au Togo et dans les coins où elle est menacée. Un verre d’amitié a été partagé par les participants à la fin de la messe.  

La bénédiction finale
Catégories
INFOS DU DIOCESE ET D’AILLEURS PODCAST

Emission 13 « Je veux savoir » avec pour invité le Père Fabrice AKELESSIM(A.A.)

Entretien avec le Père Fabrice AKELESSIM(A.A.) autour de son mémoire de Master en Droit canonique: « Charisme authentique, condition d’érection d’un institut de vie consacrée. Impact du canon 579 révisé »
Catégories
INFOS DU DIOCESE PODCAST

Célébration diocésaine de la dixième rencontre mondiale des familles à Aouda

Mgr Célestin-Marie GAOUA, évêque de Sokodé

Située à 33 Km de Sokodé, la paroisse Sacré-Cœur d’Aouda a abrité la célébration diocésaine de la dixième rencontre mondiale des familles samedi 2 juillet 2022. Ce fut également la clôture de l’année spéciale « Famille Amoris Laetitia » ouverte par le Pape François en 2021.

Les couples présents

Aussi, 33 néophytes de cette jeune paroisse érigée le 11 juin 2021 ont reçu à l’occasion le sacrement de la confirmation par l’imposition de l’ordinaire du lieu Mgr Célestin-Marie GAOUA.

Les confirmands

Il avait à ses côtés quelques prêtres dont les Pères Patient AKAKPO et Daniel PERE respectivement Curé d’Aouda et Directeur du Centre Diocésain de la Pastorale des Familles (CEDIPAF), la foule de fidèles dont les couples représentants des paroisses.

Mgr Célestin-Marie GAOUA à l’homélie
Homélie de Mgr Célestin-Marie GAOUA à Aouda

Dans sa méditation circonstancielle, l’évêque de Sokodé a exhorté les couples et les familles à être des écoles d’humanité. « S’il n’y avait pas d’évangile, s’il n’y avait pas d’église, a-t-il dit, pour amener les hommes et femmes à devenir des chrétiens, on devrait compter sur les familles de toute culture pour donner au monde des hommes et des femmes pleine d’humanité ou à humanité pleine.»

A la consécration

Poursuivant son propos, le prélat a exhorté les familles à « cultiver en eux une spiritualité forte dont le Christ doit être le centre» et à devenir « des lieux de mission. » Fervente mais aussi joyeuse, cette célébration diocésaine en l’honneur des familles a connu une participation active de tous. Retenons que de nombreuses personnalités d’Aouda dont le chef canton ont répondu de la plus belle manière à ce rendez-vous diocésain avec les familles.

Le chef canton d’Aouda en face de l’évêque de Sokodé
Catégories
INFOS DU DIOCESE ET D’AILLEURS PODCAST

Sokodé actu du 29 juin 2022

Présentation : Daniel GES