Catégories
INFOS DU DIOCESE ET D’AILLEURS PODCAST

Session des agents pastoraux sur la protection des mineurs à Atakpamé

Une vue des agents pastoraux à la messe d’ouverture de la session

Du 13 au 15 janvier 2023, une session des agents pastoraux sur la protection des mineurs s’est tenue à Atakpamé. Organisée par le Père Donald FADAZ, Directeur national des Œuvres Pontificales Missionnaires(OPM) au Togo avec l’appui de l’Œuvre pontificale de la Sainte Enfance, cette rencontre a permis de rassembler 46 participants (les évêques d’Atakpamé et de Lomé, 23 prêtres, 6 consacrées, et 15 laïcs).

Mgr Nicodème BARRIGAH-BENISSAN pendant son exposé

Le centre d’accueil St Bernard de la Paroisse Cathédrale Sainte Trinité a servi de cadre à ces échanges. Venus des différents diocèses du Togo et des différentes institutions ecclésiales, les participants ont suivi avec attention les différentes activités menées en faveur des enfants dans les différents diocèses du Togo avant l’exposé du thème développé par l’évêque chargé des Missions et des OPM au sein de la Conférence des Evêques du Togo(CET), Mgr Nicodème Anani BARRIGAH-BENISSAN : « Protection des mineurs sous la garde des agents pastoraux et leurs auxiliaires au Togo ».

Une vue des participants à la session des OPM

« La meilleure manière de protéger les enfants, a-t-il dit, c’est éviter que les abus soient commis. »  Le désir de l’Archevêque métropolitain de Lomé est que tous les acteurs impliqués dans une pastorale des enfants aussi bien au niveau des paroisses que dans les écoles, « que ceux-ci puissent se constituer en une commission qui prendra en compte la question de l’accompagnement des enfants, et de leur protection contre les abus ». Il préconise enfin qu’en cas de survenue malheureusement des abus « qu’on puisse avoir un mécanisme qui puisse permettre de répondre de façon appropriée. »  Cette communication a suscité un débat qui a conduit à des travaux en carrefour.

Exposé de Mgr Nicodème Anani BARRIGAH-BENISSAN sur la protection des mineurs
Rvde Sœur Roberta TREMARELLI pendant sa communication
Message de la Rvde Sœur Roberta TREMARELLI, Secrétaire Générale de l’Œuvre Pontificale de la Sainte Enfance

La seconde intervention fut celle de la Secrétaire Générale de l’Œuvre pontificale de la Sainte Enfance, la Révérende Sr Roberta TREMARELLI en visite de travail au Togo. « Il est important pour les adultes, a-t-elle insisté, de reconnaitre leur responsabilité vis-à-vis des enfants. » Afin que le présent atelier porte du fruit, la représentante du siège romain conseille de l’amplifier dans les diocèses jusque dans les coins les plus reculés. Cette session s’est achevée sur une note de satisfaction de tous les participants. « A la fin de cette session sur la protection des mineurs, c’est beaucoup de joie d’avoir appris sur la manière d’encadrer ceux-ci afin qu’ils ne soient victimes des abus » a confié le Père Alexis AKALA, Aumônier des Cœurs Vaillants et Ames Vaillantes (CVAV) dans le diocèse de Kara.

S. Roberta et l’équipe de la Direction Nationale des OPM
Catégories
INFOS DU DIOCESE ET D’AILLEURS PODCAST

25 ans de présence des Sœurs Orantes de l’Assomption dans le diocèse de Sokodé (Togo)

Les orantes en procession pour l’action de grâce

Les Orantes de l’Assomption en Afrique de l’Ouest ont jubilé en cette fin d’année 2022 pour les 25 ans de leur présence au Togo plus précisément dans le diocèse de Sokodé. En effet, l’action de grâce de ce jubilé d’argent fut célébrée le dimanche 11 décembre 2022 à l’église cathédrale Ste Thérèse en présence d’une foule nombreuse de fidèles, et d’invités.

L’évêque de Sokodé présidant à l’Eucharistie

Dans son mot de bienvenue, la Sr Cécile-Benoît NOUTSOUGAN, Orante de l’Assomption a rappelé aux mémoires les débuts de leur mission dans le diocèse de Sokodé jusqu’à nos jours. En substance, on retient que 26 Sœurs sont passées à la communauté de Sokodé. « Notre présence à Sokodé a été caractérisée par la prière continue et l’adoration, le service de la librairie, la catéchèse, l’évangélisation par la presse, l’enseignement et l’agropastorale » a-t-elle indiqué.

Mot de bienvenue de la Sr Cécile-Benoît NOUTSOUGAN
La foule des fidèles et d’invités

Mgr Célestin-Marie B. GAOUA présidant cette Eucharistie, a remercié le Seigneur pour leur présence dans le diocèse de Sokodé. « Nous rendons à Dieu avec les Orantes de l’Assomption, a-t-il dit, elles ont été invitées par Mgr Ambroise K. DJOLIBA pour œuvrer avec les agents pastoraux du diocèse en 1997. Nous célébrons aujourd’hui le jubilé de la 25ème année de leur présence à Sokodé. » L’évêque de Sokodé a formulé des souhaits pour les années à venir à l’endroit des Orantes de l’Assomption. Il s’agit en effet, pour elles d’encourager la branche des laïcs, hommes et femmes qui communient à leur spiritualité, qu’ils soient encore de plus en plus nombreux à travers le diocèse. Aussi devront-elles encourager de nombreuses vocations à la vie religieuse.

Homélie de Mgr Célestin-Marie GAOUA à l’occasion du jubilé d’argent des Orantes de l’Assomption
Les orantes renouvelant leur engagement

Au cours de cette célébration pleine de ferveur, toutes les Orantes participantes à l’Eucharistie ont renouvelé leur engagement au service du Seigneur et de son Eglise. Cette célébration fut animée par la chorale St Jean-Paul II. Au terme de cette liturgie dominicale, la Régionale des Orantes de l’Assomption en Afrique de l’Ouest, la Sr Thérèse KASOKI MUTANGI a exprimé ses remerciements à tous les fidèles en général et aux évêques du diocèse de Sokodé en particulier pour l’accueil réservé à leur famille religieuse.

Un groupe d’orantes à la messe

Fondée le 8 décembre 1896 en France par Mère Isabelle Marie de Gethsémani et le Père François PICARD, un Assomptionniste, les Orantes de l’Assomption sont un institut de vie contemplative ouverte au monde. Elles font partie de la grande famille de l’Assomption à côté des Augustins de l’Assomption, des religieuses de l’Assomption, des Oblates de l’Assomption, et des Petites Sœurs de l’Assomption. La vie de l’orante est de « toujours adorer », « toujours aimer », « toujours remercier » et « toujours réparer ». En prélude à ce jubilé, les Orantes ont organisé un triduum de prières et d’enseignements à la Paroisse Cathédrale du 7 au 9 décembre 2022. Heureux jubilé d’argent aux Orantes de l’Assomption !   

Les laïcs communiant à la spiritualité des Orantes
Catégories
INFOS DU DIOCESE ET D’AILLEURS PODCAST

Apothéose du Jubilé d’or de la Paroisse Notre Dame de la Visitation de Kulundé et ordinations presbytérales

Mgr Célestin-Marie GAOUA présidant la messe du jubilé

Erigée en paroisse le 29 juin 1971 par Mgr Chrétien BAKPESSI de vénérée mémoire, la Paroisse Notre Dame de la Visitation de Kulundè (Sokodé) a célébré l’apothéose de son jubilé d’or d’érection canonique, le samedi 3 décembre 2022. C’était au cours d’une célébration liturgique présidée par l’ordinaire du lieu, Mgr Célestin-Marie GAOUA et concélébrée par une soixantaine de prêtres.

Les ordinands en procession pour l’autel du Seigneur

Aussi pouvait-on y constater la présence d’une foule nombreuse de fidèles venus d’horizons divers habillés pour la plupart en uniforme. La cour intérieure de la mission fut aménagée par des appâtâmes et tentes couverts de bâches pour se protéger contre le soleil. Mais la chaleur s’est invitée à cette grande célébration au cours de laquelle trois diacres dont deux originaires de la paroisse jubilaire ont été ordonnés prêtres de Jésus Christ portant l’effectif des prêtres diocésains de Sokodé à 75. Il s’agit des abbés Vincent ADJALI, Emmanuel BEKITI et Emmanuel HRAHOUTA.

Un groupe de prêtres concélébrant à la messe du jubilé

A l’entame de cette célébration, le curé de ladite paroisse, le Père Ernest KOULA a non seulement souhaité la cordiale bienvenue à tous mais aussi il a rappelé que 10 prêtres (Curés) se sont succédés depuis la fondation jusqu’à lui.

Un groupe de religieuses

Dans sa méditation circonstancielle pour sa part, Mgr Célestin-Marie a rendu grâce à Dieu pour ce jubilé. « Nous avons répondu à l’appel de Dieu par la voix de l’Eglise pour qu’ensemble nous proclamions les merveilles de Dieu reçus par chacun et chacune d’entre nous. Car la vie mérite d’être fêtée. » a-t-il déclaré au début de son adresse. Il a par la suite évoqué l’effectif total des baptisés qui s’élève à ce jour 3598, les confirmés sont à 2267, les mariés font 165 et les ministres ordonnés sont 3.

Un groupe de fidèles laïcs revêtus à l’uniforme du jubilé

Aussi, deux paroisses sont-elles nées de la paroisse jubilaire à savoir la paroisse Notre Dame de l’Assomption de Komah (Sokodé) et la paroisse St Léon IX de Kolowarè. « En cette occasion du jubilé d’or, fais un examen de conscience pour voir la place que tu réserves à la Parole de Dieu dans ta vie » a interpellé le prélat. S’adressant aux candidats au presbytérat, il les a exhortés à la joie.

Dialogue de l’évêque avec les ordinands

« Soyez heureux, a-t-dit, que la joie caractérise votre vie et votre ministère. La pauvreté, la chasteté et l’obéissance que vous choisissez vous porteront au cœur de Jésus pauvre, chaste et obéissant qui a donné sa vie pour le salut du monde. ». Commencée à 8h30, cette grande messe a duré quatre heures d’horloge.

Vue de derrière des participants à la messe

Pleine de ferveur, elle fut animée par la fédération des chorales de Kulundè. Les réjouissances s’en sont poursuivies après la messe jusqu’au lendemain avec les prémices des nouveaux prêtres. En prélude à cette célébration clôturant ce jubilé d’or, un concert de chants chorale a eu lieu la veille. Heureux jubilé d’or à la Paroisse Notre Dame de la Visitation de Kulundè.

Bandérole du jubilé
Réécouter l’homélie de Mgr Célestin-Marie GAOUA, évêque de Sokodé
Catégories
INFOS DU DIOCESE PODCAST

Une foule nombreuse pour le dernier adieu à la Sr Marthe Yékima HERMA, Fondatrice de l’institut des Sœurs Notre Dame de Nazareth

Mgr Célestin-Marie GAOUA, présidant les obsèques de la Sr Marthe

Rappelée à Dieu le 2 octobre 2022 dans sa 76ème année alors qu’elle se préparait à célébrer ses 50 ans de consécration religieuse, la Sr Marthe Yékima HERMA de la famille religieuse des Sœurs de la Providence de St André de Peltre, a drainé une foule nombreuse à ses obsèques, les 14 et 15 octobre 2022.

Quelque concélébrant

L’église Christ Lumière du Monde de Kpangalam a servi de cadre à la célébration de ses obsèques. En plus de l’ordinaire du lieu, Mgr Célestin-Marie GAOUA, qui a présidé la messe des obsèques, leurs excellences Mgrs Jacques LONGA, évêque de Kara et Dominique GUIGBILE, évêque de Dapaong étaient également présents pour ce dernier adieu. Plus d’une centaine de prêtres, de nombreux religieux et religieuses de divers instituts, ainsi qu’une foule nombreuse de fidèles laïcs venus d’horizons divers ont tenu à rendre hommage à la Fondatrice de l’Institut des Sœurs Notre Dame de Nazareth.

Des Sœurs de la Providence de St André de Peltre au premier rang

A l’entame de la célébration, le peuple de Dieu a écouté la lecture de la distinction honorifique décernée par le St Père François à la Sr Marthe à l’occasion de la célébration de son jubilé d’or de consécration religieuse(prévue initialement pour le 15 octobre) ainsi que quelques messages de condoléances notamment celui de l’évêque de Kpalimé et président de la Conférence des évêques du Togo (CET), Mgr Benoît ALOWONOU, et de l’archevêque de Lomé, Mgr Nicodème BARRIGAH-BENISSAN.

Quelques membres de la famille biologique de la Sr Marthe au premier rang

Ces messages de condoléances ont été suivis de quelques oraisons funèbres. On garde d’elle le souvenir d’une religieuse toute dévouée dans l’accueil de tous sans distinction comme sa sainte patronne. Dans sa méditation circonstancielle, le Père Boniface TIGUILA a choisi de présenter le testament spirituel de la défunte. D’après ce testament, la Sr Marthe invite ses filles spirituelles à l’exemple de la Vierge de Nazareth, à vivre dans la simplicité, et à être témoins de la Bonne Nouvelle dans leur milieu de vie.

La dépouille de la Sr Marthe

Il s’agit, en effet, pour chacune d’entre elles de : « Faire du quotidien tout ordinaire un magnificat au Tout Puissant qui se penche sur les humbles pour confondre ceux qui ont de la valeur ».

Homélie(Testament spirituel de la Sr Marthe) prononcé par le Père Boniface TIGUILA

Après cette messe d’enterrement, l’inhumation s’est faite au noviciat des Sœurs de la Providence de St André de Peltre à Aouda où elle repose. Puisse le Seigneur accueillir auprès de lui celle qui l’a servi avec amour et dévouement. Avec St Paul, elle peut dire : « J’ai combattu le bon combat, j’ai achevé la course. Désormais la couronne de justice m’est réservée ; le Seigneur, le juste juge, me la donnera ce jour-là et non seulement à moi, mais encore à tous ceux qui auront aimé son avènement. » (2Tm 4,7-8)

La foule présente aux obsèques de la Sr Marthe
Catégories
INFOS DU DIOCESE PODCAST

Le diocèse de Sokodé a inauguré un Centre Médico-Social à Adjengré

Les prêtres et les religieuses

Le diocèse de Sokodé a inauguré un Centre Médico-Social placé sous le patronage de St Padre Pio (CMS St Padre Pio) dans la ville d’Adjengré le vendredi 30 septembre 2022 au bénéfice des populations de la préfecture de Sotouboua en général, et celles d’Adjengré et ses environs en particulier.

Le Préfet de Sotouboua(à droite), l’Evêque(au centre) et le Directeur Régional de la Santé(à gauche)

En effet, cette cérémonie d’inauguration et de bénédiction du CMS St Padre Pio a été marquée par le mot de bienvenue du Préfet de Sotouboua M. PALI Tchabi à la foule des témoins oculaires de cet événement historique au rang desquels les autorités administratives, religieuses, politiques, coutumières et traditionnelles de la préfecture de Sotouboua.

Les autorités présentes

C’est après ce mot de bienvenue que l’évêque de Sokodé, Mgr Célestin-Marie GAOUA a prononcé son discours. Dans son intervention, l’évêque de Sokodé a évoqué les raisons qui ont conduit à l’ouverture de ce centre de santé sur la Paroisse St Joseph d’Adjengré.

Au premier rang, quelques autorités traditionnelles

« L’Eglise, a-t-il dit, reste sensible aux souffrances et aux joies du monde de son temps. » « Après les premières visites sur cette paroisse, a-t-il poursuivi, nous avons réalisé combien, elle était peuplée, et imaginé l’ampleur de ses besoins divers en éducation et en santé. » « C’est pourquoi, après la création des complexes scolaires St Joseph à Adjengré et St Antoine de Padoue à Mazada, nous avons pensé aussi à la construction d’un centre de santé suffisamment équipé pour soulager les souffrances de nos populations dans ce secteur de notre diocèse. »

Discours de Mgr Célestin-Marie GAOUA à l’inauguration du CMS St Padre Pio
Bénédiction de l’eau et du sel devant servir à l’aspersion

La bénédiction des locaux s’en est poursuivie après son allocution. Le Directeur Régional de la santé, M. N’TAPI représentant du Ministre de la santé, de l’hygiène publique et de l’accès universel aux soins a aussi placé son mot après la bénédiction des locaux. Un autre temps fort de cette cérémonie est la coupure du ruban symbolique suivi de la visite des locaux.

La coupure du ruban symbolique

Pendant ce temps, les chorales ont exécuté des chants de louange pour dire merci à Dieu pour ce cadeau du ciel. Ce qui n’a pas laissé indifférent les populations bénéficiaires qui se joints à cœur joie à cette fête. Notons que ce joyau d’un coût de plus de 294 millions de FCFA a été financé en grande partie par la conférence épiscopale italienne. Situé sur l’axe Adjengré menant à Niamgoulam, le CMS St Padre Pio est à 7 Km du CMS Adjengré. Bon vent à ce nouveau centre de santé qui vient en appui à ceux existants.  

La foule présente à la cérémonie d’inauguration
Catégories
INFOS DU DIOCESE PODCAST

Trois nouveaux diacres pour le diocèse de Sokodé

Les candidats au diaconat

Le dimanche 11 septembre 2022, en l’église Cathédrale Ste Thérèse, l’ordinaire du lieu, Mgr Célestin-Marie GAOUA a ordonné trois diacres en vue du sacerdoce. Il s’agit des abbés Augustin Dick DJANGNI, Daniel BATONWE, et Philippe LEBIDJALOU. Mgr GAOUA avait à ses côtés une dizaine de prêtres dont le Vicaire général, le TRP Michel MAMA-BETRE et le Responsable de la communauté du Puits de Jacob au Togo, le RP Bertrand LEPESANT.

L’engagement des ordinands au célibat

Dans sa méditation circonstancielle, l’évêque de Sokodé, s’adressant aux candidats au diaconat, les as invités à être des acteurs privilégiés de la synodalité : « Diacre, tu es acteur privilégié de la synodalité ».  « On ne vas pas au ciel tout seul…Etre diacre, c’est vivre avec des baptisés ; c’est travailler avec des baptisés en lien étroit avec l’évêque » a-t-il ajouté. « L’Eglise du Christ à Sokodé, a-t-il conclu, compte sur vous afin que sous la force de l’Esprit du Christ, Maître et Serviteur, vous serviez en rassemblant. »

Homélie de Mgr Célestin-Marie GAOUA au diaconat
La litanie des saints

La liturgie de l’ordination s’est poursuivie après l’homélie par l’engagement des candidats au diaconat, la litanie des saints, l’imposition des mains de l’évêque, la prière d’ordination, la vêture et la remise de l’Evangéliaire aux candidats à l’ordination. Animée par la chorale St Charles Lwanga, cette célébration a drainé une foule nombreuse de fidèles, des parents, et amis des élus du jour.

L’imposition des mains

Les nouveaux diacres n’ont pas manqué de rendre grâce au Seigneur pour ses bienfaits à la fin de la célébration. Aussi, ils ont remercié l’évêque, bref tout le peuple de Dieu pour leur soutien multiforme.  Une fois la messe terminée avec la bénédiction solennelle, un verre d’amitié fut partagé. Fructueux ministère aux nouveaux diacres.

La remise de l’Evangéliaire
Catégories
INFOS DU DIOCESE PODCAST

Professions temporaires chez les Sœurs de la Providence de St André de Peltre

Les candidates à la profession temporaire

Trois novices en fin de formation ont fait leurs professions temporaires chez les Sœurs de la Providence de St André de Peltre à Aouda le samedi 10 septembre 2022. Il s’agit de Julienne de la Providence AMETO, Françoise DJETABA et Alice Bernadette YAGUITAMA. Julienne est originaire de la Paroisse Jésus Miséricordieux d’Amadahome alors que Françoise et Alice Bernadette sont originaires de la Paroisse St Joseph de Kaboli.

Acte de profession devant la Supérieure Provinciale

Ces professions temporaires ont pour cadre la Paroisse Sacré-Cœur et se sont déroulées au cours d’une célébration eucharistique présidée par le TRP Michel MAMA-BETRE, Vicaire général et Curé de la Paroisse St Joseph d’Adjengréet concélébrée par une dizaine de prêtres dont le curé de la Paroisse d’Aouda le RP Patient AKAKPO. On notait également la présence d’une foule nombreuse de fidèles, des parents des élues du jour et de religieux(ses) sans oublier celles des autorités locales dont celle du chef canton d’Aouda.

Bénédiction de l’habit religieux

Dans sa méditation circonstancielle, le célébrant a exhorté le peuple de Dieu et spécialement les futures professes à la lumière de la Parole de Dieu « à se laisser habiter par les mêmes sentiments d’humilité du Christ et de sa Mère la Vierge Marie ». Car c’est elle qui les « disposera à mieux vivre les vœux de religion ».

Homélie du TRP Michel MAMA-BETRE, Vicaire général
Signature de l’acte d’engagement

C’est après cette homélie qu’est arrivée le moment tant attendu. En effet, les futures professes se sont engagées à vivre les conseils évangéliques (l’obéissance, la pauvreté et la chasteté). Elles ont promis aussi de respecter la règle de vie et les constitutions des Sœurs de St André de Peltre.

Baiser de paix des Sœurs ainées

C’est la Supérieure Provinciale Sr Colette SIMLISSI qui a reçu ces vœux au nom de la Supérieure Générale. Entre autres allocutions à la fin de cette célébration, il y a celles des nouvelles professes qui n’ont pas manqué leur reconnaissance au Seigneur pour ses bienfaits, et au peuple de Dieu pour leur soutien multiforme. Félicitations aux nouvelles professes et fructueuse mission dans la vigne du Seigneur.  

Les nouvelles professes, quelques sœurs et prêtres
Catégories
INFOS DU DIOCESE PODCAST

Premières professions dans la famille religieuse des Augustins de l’Assomption à Sokodé

10 jeunes ayant achevé le cycle de leur formation au noviciat ont fait leurs premières professions chez les Augustins de l’Assomption à Sokodé au cours de la célébration de l’Eucharistie du samedi 27 août 2022, mémoire de Ste Monique, Maman de St Augustin. Il s’agit des Frères Flavie-Christian ANDRISOA, Théodore ASSIGLEY, Antoine BABA, Junior COULIBALY, Paul FOLLY-GBOGBOE, Jacques KABORE, Carlos KOFFETO, Christian NIKIEMA, Albert MAGUEBLAM, Donatien RAKOTOARISOA.

Les futurs profès

Celle-ci fut présidée par le RP. Georges HOUSSOU, Vicaire des Augustins de l’Assomption de l’Afrique de l’Ouest et Curé de la Paroisse Notre Dame de l’Assomption(NDA) de Komah et concélébrée par une dizaine de prêtres. Ces premières professions ont drainé une foule nombreuse de fidèles venus d’horizons divers au rang desquels les religieux(es), les parents, amis et bienfaiteurs des élus du jour.

Père Georges HOUSSOU, Vicaire des Augustins de l’Assomption de l’Afrique de l’Ouest
Père Georges HOUSSOU entouré des nouveaux profès

Commentant la parabole des talents proposée par la liturgie du jour (Mt 25, 14-30), le Père Georges a exhorté son auditoire et spécialement les futurs profès à « être de bons intendants, à ne pas se comparer aux autres et à prendre des risques, à amasser des trésors dans le ciel. » C’est l’église paroissiale Notre Dame de l’Assomption qui a servi de cadre à cette cérémonie des premiers vœux.  Celle-ci, en effet, a consisté à un dialogue franc avec le célébrant, suivie de l’engagement des nouveaux profès à se conformer aux règles de cette famille religieuse à laquelle ils viennent d’y être agrégés.

Père Boniface MUTAHI, Maître des Novices (au centre) entouré des nouveaux profès

Un fait marquant de cette profession religieuse est la vêture de l’habit religieux par les nouveaux profès sous les ovations du peuple de Dieu. Aussi ont-ils reçu la règle de l’institut qu’ils devront observer également comme de ‘dignes fils’ du Vénérable Père Emmanuel d’ALZON, fondateur de la famille religieuse des ‘Augustins de l’Assomption’.

Une partie de la foule

Pleine d’émotions et de joies, cette célébration des premiers vœux a connu une participation active de tous sans exception aucune. Au terme de la célébration, les nouveaux profès ont exprimé leur reconnaissance au Seigneur et à l’ensemble des participants pour leur soutien multiforme. Une agape fraternelle fut partagée à la sortie de la messe. Félicitations et bonne suite de formation aux nouveaux profès.

Les 10 nouveaux profès
Catégories
INFOS DU DIOCESE PODCAST

Emission 14 « Je veux savoir » avec pour invité le Père Emmanuel KOUBAME

Entretien avec le Père Emmanuel KOUBAME au sujet de son mémoire de Master en Science de l’éducation intitulé: « L’exercice de l’autorité dans les institutions scolaires dans un pays en voie de démocratisation: l’exemple des écoles privées catholiques au Togo »
Catégories
INFOS DU DIOCESE ET D’AILLEURS PODCAST

Action de grâce de la R.S. Fleur ALIDJAO après sa profession perpétuelle

Procession vers l’autel du Seigneur

Originaire de la Paroisse Christ Lumière du Monde (CLM) à Sokodé, la R.S. Fleur ALIDJAO des Petites Sœurs de la Sainte Famille  a rendu grâce à Dieu avec les siens le dimanche 14 août 2022 pour la grâce de la profession perpétuelle  du 23 juillet dernier. L’église paroissiale CLM de Kpangalam a servi de cadre à cette action de grâce présidée par l’ordinaire de Sokodé Mgr Célestin-Marie GAOUA. En effet, dans l’homélie qu’il a prononcée, le prélat a exhorté le peuple de Dieu accouru en grand nombre à suivre Jésus totalement.

Homélie de Mgr Célestin-Marie GAOUA, évêque de Sokodé à l’action de grâce
Sr Fleur (au centre) et ses consœurs

S’adressant à la S. Fleur, Mgr Célestin-Marie a affirmé que  « les vœux perpétuels en religion, c’est une étape très importante de votre vie spirituelle d’engagement à la suite du Christ. C’est une épreuve gagnée. » « Mais la suite du Christ, a-t-il poursuivi, la suite de votre vie religieuse n’est pas moins une épreuve à franchir » . « C’est à vous particulièrement, a-t-il souligné, que la Parole de Dieu s’adresse en ces termes : ‘…Courons avec endurance l’épreuve qui nous est proposée les yeux fixés sur Jésus qui est à l’origine et au terme de notre foi’ » (He12, 1-2)…Aussi a-t-il saisi cette tribune pour évoquer les raisons qui l’ont poussées à présider personnellement cette action de grâce de la S. ALIDJAO.

S. Fleur ALIDJAO

Au nombre de celles-ci, on retient la démarche qu’il a faite afin d’obtenir l’arrivée et l’installation de cette communauté religieuse dans le diocèse de Sokodé. De plus, il a participé à Rome en mai 2022 à la canonisation de la fondatrice de cette famille religieuse désormais Sainte Maria Domenica Mantovani. « C’est un devoir humain et religieux » a-t-il déclaré. Autant de raisons pour rendre grâce au Seigneur pour ses bienfaits en faveur de l’Eglise diocésaine de Sokodé.

Mot de remerciement de la S. Fleur ALIDJAO

Au terme de cette belle célébration  animée par les chorales de ladite paroisse, l’élue du jour a exprimé sa reconnaissance au Seigneur, et à tous sans exception à commencer par l’ordinaire du lieu. Aussi, elle s’est recommandée à la prière des uns et des autres pour le succès de sa mission. Un verre d’amitié fut partagé à la sortie de la messe dans la maison familiale ALIDJAO dans une atmosphère bon enfant.

S. Fleur et ses parents