Catégories
INFOS DU DIOCESE PODCAST

Synode 2023 : Célébration eucharistique marquant le lancement du synode sur la synodalité

Ouvert à Rome(Italie) le 10 octobre dernier par le St Père François au cours d’une célébration  eucharistique à la basilique St Pierre, le parcours synodal a été également ouvert le 17 octobre 2021 au cours d’une célébration eucharistique, celle de 8h à la paroisse cathédrale Sainte Thérèse dans le diocèse de Sokodé. Présidée par l’ordinaire du lieu Mgr Célestin-Marie GAOUA, elle fut concélébrée et a connu une participation active de tous les fidèles. S’inspirant de la péricope évangélique du 29ème dimanche du temps ordinaire extraite de St Marc 10, 35-45, l’ordinaire du lieu a laissé entendre que Jésus ne renie pas les aspirations profondes du cœur de l’homme. Ce qu’il rejette, c’est l’usage excessif du pouvoir. Le plus grand est celui qui sait le plus servir les autres. Le leadership chrétien n’est pas comme l’autorité des hommes. Pas plus qu’il n’est fondé sur la puissance. Il ne doit pas être fondé sur la puissance et la domination sur les autres. Le leadership chrétien est authentique s’il est exprimé dans le service des autres.

Poursuivant sa méditation, Mgr Célestin-Marie a exhorté le peuple de Dieu à passer de la folie des grandeurs, de la folie du pouvoir à la folie de la croix. La vraie grandeur, c’est la sainteté. Et la sainteté, c’est l’amour et le service. Il n’y a pas d’amour sans service comme il n’y a pas d’amour sans croix. L’ordinaire de Sokodé a saisi cette occasion pour rappeler l’intention du St Père François pour ce qui est du synode sur la synodalité.

D’après lui, le Pape François appelle tous les catholiques à travailler ensemble, à s’écouter mutuellement, à écouter l’Esprit Saint, à se laisser bousculer par Lui. Il s’agit pour l’Eglise de se mettre à l’écoute des espérances du mondes d’où le choix du thème : « Pour une Eglise synodale : communion, participation et mission ». Aussi, a-t-il saisi l’occasion pour présenter l’équipe diocésaine de consultation devant travailler avec l’équipe nationale de coordination. Celle-ci se compose comme suit : Père Marius DJATEMA, Père Moïse DADJA, Père Emmanuel KOUBAME, Mr Charles OURO-KEFIA, Sr Maria Juliana MASSESSI(NDE). Courage à cette équipe synodale diocésaine qui quête nos prières pour la réussite de leur mission.

Homélie de Mgr Célestin-Marie GAOUA à la messe d’ouverture du synode à Sokodé

Catégories
INFOS DU DIOCESE

Une prière nationale pour la fin de la pandémie du covid-19

Conformément au communiqué de la Conférence des Evêques du Togo(C.E.T) du 2 octobre 2021 relatif au mois du rosaire pour une prière du chapelet pour la fin de la pandémie du covid-19, l’ordinaire du diocèse de Sokodé Mgr Célestin-Marie B. GAOUA et quelques prêtres en mission à la cathédrale ou sur le territoire de la cathédrale avec leur chapelet en main se sont retrouvés à l’église de ladite paroisse à 12h00 pour l’angélus et la prière du chapelet à la Vierge Marie le jeudi 7 octobre 2021, mémoire de Notre Dame du Rosaire. Mais avant cette prière à Notre Dame, un cierge fut allumé devant la ‘grande porte fermée’.  Cette consigne de ‘cierge allumée’ et de ‘prière du chapelet’ fut très bien accueillie dans plusieurs paroisses du Togo.

Dans le diocèse de Sokodé, les paroisses St François Xavier de Sotouboua et St Antoine de Padoue de Tchamba ne sont pas restées en marge de cette prière nationale. Félicitations à toutes les paroisses qui ont pris au sérieux cette exhortation des évêques à la prière pour la fin de la pandémie. Les évêques du Togo en effet ont voulu une ‘supplication nationale’ de tous les fidèles en ce mois béni du rosaire pour la fin de la pandémie du covid-19 comme autrefois la prière du chapelet permit aux chrétiens de remporter la victoire sur les Turcs à Lépante le 7 octobre 1571. Aujourd’hui encore, Dieu peut le faire pour nous. Tournons-nous vers lui en toute humilité et confiance en nous appuyant sur la première en chemin, la Très Sainte Vierge Marie.       

Catégories
INFOS DU DIOCESE PODCAST

Bénédiction de la grotte en l’honneur de Sainte Thérèse à Bafilo

Mgr Célestin-Marie GAOUA, l’ordinaire du diocèse de Sokodé a procédé à la bénédiction d’une grotte en l’honneur de Sainte Thérèse vendredi 1er octobre 2021 à la paroisse St Thomas Apôtre de Bafilo. Celle-ci émane d’un financement de Madame la Ministre des Travaux publics Zouhératou TCHAKONDO qui n’a pas voulu se faire compter l’événement. En effet, elle a participé de bout en bout à la cérémonie de bénédiction qui s’est déroulée en présence d’une assemblée représentative au rang desquels le Vicaire général du diocèse de Sokodé le TRP Michel MAMA-BETRE.

Dans son adresse de circonstance à l’endroit du peuple de Dieu, Mgr GAOUA a instruit la petite assemblée sur les qualités de Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus. D’après lui, elle a vécu les béatitudes notamment celle de la pauvreté. Aussi, avait-elle une dévotion envers la Sainte Vierge Marie qui a dirigé son cœur vers l’humilité et la totale confiance en Dieu.

Poursuivant son propos, l’évêque de Sokodé a remercié de vive voix la donatrice pour ce joyau offert au diocèse de Sokodé en général et à la paroisse St Thomas Apôtre de Bafilo. Rappelons que la donatrice de cette grotte a donné également son témoignage pour sa dévotion envers Sainte Thérèse bien qu’étant de religion musulmane.

C’est avec joie et émerveillement que le Père Albert-Marie ABALA, Administrateur de la paroisse de Bafilo a accueilli ce projet qu’il nourrissait discrètement dans son cœur. Car bénéficiaire lui aussi des grâces de Sainte Thérèse. Désormais cette grotte constitue un lieu de prières en l’honneur de Sainte Thérèse et de la Sainte Vierge Marie. Que Dieu bénisse la donatrice pour cet acte de générosité.

Exhortation de Mgr Célestin-Marie GAOUA, évêque de Sokodé
Témoignage de Madame la Ministre des Travaux publics

Catégories
INFOS DU DIOCESE

Radio Sainte Thérèse, une ‘oasis’ pour nourrir sa foi

Depuis l’avènement du covid-19 au Togo en mars 2020 avec sa kyrielle de mesures barrières et d’interdictions allant jusqu’à la fermeture des lieux de culte, le peuple de Dieu a pris conscience de l’importance des radios en général et celles confessionnelles en particulier. Et pour cause, elles constituent des repères pour les fidèles dans leur quête de Dieu. Radio Sainte Thérèse par exemple dans le diocèse de Sokodé (Togo) est comme une de ces ‘oasis’ qui offre consolation et réconfort au peuple de Dieu grâce à une équipe dynamique dirigée par les Pères Moise DADJA et Armand FAWIE. En effet, avec sa gamme variée d’émissions, une part belle est consacrée à la diffusion des célébrations eucharistiques, à la prière du chapelet, et à l’écoute de la Parole de Dieu par des enseignements (catéchèse). Inaugurée le 17 mars 2004 par l’évêque émérite Mgr Ambroise K. DJOLIBA, troisième évêque de Sokodé (1993-2015), elle constitue un cadre idéal pour les sensibilisations à travers les émissions éducatives, culturelles, sociales, sanitaires, psychologiques etc. Aussi, constitue-t-elle également le canal approprié pour la ventilation de l’actualité du diocèse et de l’Eglise universelle. A côté de ce programme riche et varié pour la formation humaine, spirituelle, intellectuelle et théologique des fidèles, il faut y ajouter la détente (musique) qui fait partie intégrante de l’équilibre humain. Merci au premier responsable du diocèse de Sokodé Mgr Célestin-Marie Bawilima GAOUA qui assure avec doigté et perspicacité depuis mars 2016 la conduite de cette radio diocésaine. Afin d’enrichir sa programmation, la Radio du diocèse de Sokodé a choisi d’être en partenariat avec Radio Notre Dame de Paris (France) et  Radio Maria Togo en y mettant à la disposition de ses auditeurs et auditrices certaines émissions et célébrations. Bien qu’étant une ‘oasis’ pour la foule des croyants, il faut tout de même reconnaître que plusieurs défis se présentent à elle aujourd’hui. Au nombre de ces défis, celui de pouvoir couvrir 90% du diocèse, pouvoir tourner 24h/24 etc. Pour faciliter son fonctionnement, les fidèles sont régulièrement exhortés à soutenir de leurs dons cet instrument d’évangélisation ‘cher’ à l’Eglise de Sokodé. Retenons qu’elle peut être écoutée à Sokodé et dans ses environs en modulation de fréquence sur les 90.5 Mhz et sur internet sur le www.radiosaintetherese.com. Que Dieu bénisse tous ceux qui ont œuvré pour sa fondation. Qu’il bénisse tous les bienfaiteurs et bienfaitrices. Qu’il suscite encore des âmes généreuses pour l’épanouissement et le rayonnement de cette radio diocésaine au long des âges. Que Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus, Sainte patronne du diocèse de Sokodé veille sur elle. Amen.

Catégories
INFOS DU DIOCESE PODCAST

Le Père Vincent KAMBERE(A.A.), appelé pour une nouvelle mission à Lomé

« Les hommes passent mais les institutions restent » nous apprend un adage. C’est pour dire tout simplement que le Père Vincent KAMBERE(A.A.) est en fin de mission à Sokodé. Il est en effet appelé par ses responsables hiérarchiques pour une nouvelle mission dans l’archidiocèse de Lomé. Il aurait passé en tout 9 bonnes années dans le diocèse de Sokodé plus précisément à la paroisse Notre Dame de l’Assomption(N.D.A.) de Komah.

Les témoignages à son sujet sont pour la plupart ‘élogieux’. On reconnait en lui un pasteur infatigable, ouvert, attentionné, humble et dévoué pour la cause des âmes. A vrai dire, le Père Vincent nous a marqués positivement par sa simplicité et par sa grande disponibilité. Discipliné et entreprenant, le Père Vincent KAMBERE ne fuyait pas le travail. En dépit de ses nombreuses obligations paroissiales et communautaires, il avait du temps pour la radio diocésaine Sainte Thérèse. Il donnait en effet régulièrement de son temps pour nourrir le peuple de Dieu du ‘Pain de vie’ à travers les émissions ‘Parole de vie’ et ‘Jour du Seigneur.

Le Père KAMBERE est  un homme de foi qui s’est efforcé pendant son séjour à Sokodé de communiquer sa foi aux fidèles qui ‘pleurent’ aujourd’hui son transfert. Mais, il ne part pas avec une gêne au cœur. Au contraire, en bon missionnaire, il part avec joie et reconnaissance au Seigneur pour ce qu’a été son séjour à Sokodé et espère aller sous d’autres cieux pour annoncer aussi la Bonne Nouvelle.  L’Eucharistie du vingt-quatrième dimanche du 12 septembre 2021 qui a eu pour cadre l’église paroissiale a été le moment favorable pour rendre grâce à Dieu.

Présidant cette eucharistie, il avait à ses côtés les Pères Georges HOUSSOU, Vivien DOKOUI, Moïse DADJA et le diacre Yvon AKPABI. Au terme de la célébration eucharistique, l’officiant a exprimé ses chaleureuses félicitations au peuple de Dieu pour la vie de fraternité et pour la confiance placée dans sa famille religieuse. Que le Seigneur le bénisse pour tout le travail abattu dans le diocèse de Sokodé avec zèle et perspicacité. Que le Seigneur donne à son serviteur une fructueuse mission dans l’archidiocèse de Lomé.

Homélie du Père Vincent KAMBERE à l’occasion du 24ème dimanche du temps ordinaire
Mot du conseil paroissial NDA à l’endroit du Père Vincent KAMBERE
Catégories
INFOS DU DIOCESE

Rite d’admission et Ministère d’acolytat à Sokodé

6 grands séminaristes du diocèse de Sokodé ont fait un pas de plus dans leur cheminement vocationnel vers l’autel du Seigneur à savoir 3 pour le rite d’admission et 3 pour l’acolytat. Il s’agit d’ADEGLOU Koboyon Louis, ASSIMTA Mèhèza Philippe Néri, et KIKISSI Blansouwa Modeste issus respectivement des paroisses Nativité du Seigneur de Sotouboua-Kpandiyo, St Joseph Artisan d’Adjengré et de St Joseph de Kaboli qui ont été admis officiellement au nombre des aspirants au sacerdoce.

BATONWE Toyi Daniel, DJANGNI  Dick Keven Augustin, et LEBIDJALOU Didjonnadama Philippe issus respectivement des paroisses Christ Lumière du Monde de KpangalamSainte Thérèse de l’Enfant Jésus de Sokodé-cathédrale et Notre Dame de la Visitation de Sokodé-Kulundè ont quant eux reçu le ministère de l’acolytat.

Ces différentes cérémonies en effet ont été présidées par l’évêque de Sokodé Mgr Célestin-Marie GAOUA le samedi 11 septembre 2021 au cœur  d’une célébration eucharistique dans la petite chapelle de sa résidence. C’était en présence d’une ‘assemblée représentative’ en raison de la crise sanitaire du covid-19. Notons que le cheminement vers le sacerdoce exige de la persévérance et du courage. En effet, être prêtre n’est pas une ‘voie de la facilité’. Voilà pourquoi, le prélat a exhorté le peuple de Dieu à soutenir de ses prières et de ses dons tous les aspirants au sacerdoce afin qu’ils aillent jusqu’au don total d’eux-mêmes. Félicitations aux élus du jour et courage à tous pour un fructueux cheminement vocationnel.

Catégories
INFOS DU DIOCESE PODCAST

Le Révérend Père Gérard GAZEAU a dit son ‘au revoir’ aux fidèles de la Paroisse Cathédrale Ste Thérèse

Les fidèles de la paroisse Cathédrale Ste Thérèse ont passé un dimanche spécial le 5 septembre 2021. Et pour cause, ‘l’au revoir’ du Révérend Père Gérard GAZEAU à leur endroit. Cet au revoir s’est passé au cœur des célébrations auxquelles il a eu à présider. Il ne pouvait y avoir meilleur cadre que celui de la Sainte Liturgie pour exprimer l’action de grâce au Seigneur pour ses bienfaits surtout pour le temps passé ensemble.

Dans son mot introductif aux différentes célébrations eucharistiques, le Père Richard BATOGUITARA, curé de ladite paroisse a au nom de tous les fidèles, salué le dévouement et l’engagement du Père Gérard depuis son arrivée sur la paroisse. En effet, d’après lui, le Père Gérard s’est impliqué ‘corps et âme’ pour la ‘mission cathédrale’.

Dans sa méditation, le Père GAZEAU a exhorté le peuple de Dieu à la lumière de la Parole de Dieu du 23ème dimanche du temps ordinaire B à ne pas avoir peur et à mettre leur foi en Dieu. Aussi, a-t-il saisi cette occasion pour inviter les uns et les autres à se laisser toucher par celle-ci.

Homélie du Père Gérard GAZEAU à l’occasion de la messe d’au revoir du 5 septembre 2021

Pleines d’émotions, ces différentes célébrations ont connu une belle participation de tous. A la fin des différentes célébrations, Mr Charles OURO-KEFIA a en tant que ‘porte-parole’ de tous les fidèles de la paroisse Cathédrale rendu grâce à Dieu pour le séjour du Père GAZEAU parmi eux. Aussi a-t-il  remercié et offert toujours au nom de tous ses frères de la Cathédrale à celui-ci un ‘cadeau symbolique’.

Ce dernier a pris également la parole pour exprimer sa reconnaissance au RP Richard BATOGUITARA, au RP Moise BABAKE, aux membres du conseil, aux religieuses de la paroisse bref à tous les fidèles pour ce qu’ils ont eu à vivre ensemble pendant son bref séjour. Aussi a-t-il par la même occasion offert lui aussi un ‘cadeau symbolique’ à la paroisse.

Pour rappel, le Père GAZEAU a été accueilli comme vicaire à la paroisse Cathédrale le 5 octobre 2020. Originaire du diocèse de Beauvais-Noyon-Senlis, le Père Gérard GAZEAU a été envoyé comme fidei donum (don de la foi) par Mgr Jacques Benoît GONIN dans le cadre du partenariat avec le diocèse de Sokodé et son diocèse. Depuis les dernières nominations, il est envoyé comme vicaire à la paroisse Notre Dame de Lourdes de Lama-Tessi. Fructueuse mission au Père GAZEAU à Lama-Tessi.

Mot introductif du Père Curé Richard BATOGUITARA
Mot du conseil et du Père Gérard GAZEAU
Catégories
INFOS DU DIOCESE PODCAST

‘Messe d’au revoir’ des Pères Emile BANG’NA et Dieudonné TALAKEANA

Appelés à de nouvelles missions par l’ordinaire du diocèse de Sokodé à la date du 31 juillet dernier, les Pères Emile BANG’NA et Dieudonné TALAKEANA ont dit leur ‘messe d’au revoir’ à la paroisse Christ Lumière du monde de Kpangalam  le dimanche 29/8/2021. L’Abbé Emile a présidé à l’Eucharistie et l’Abbé Dieudonné a assuré la prédication. Quelques prêtres étaient à leurs côtés pour cette action de grâce au Seigneur dont le nouvel administrateur le Père Patrice MOROU.

Les fidèles de la dite paroisse par la voix de leur porte-parole ont remercié les deux prêtres pour tous les services rendus avec joie et dévouement. D’après lui, même si leur séjour sur cette paroisse a été court, ils rendent grâce au Seigneur pour ses bienfaits. Aussi, ont-ils offert des cadeaux symboliques aux deux Pères. Ceux-ci ont exprimé également leur gratitude au peuple de Dieu pour leur soutien multiforme tout en comptant sur leur prière pour leurs nouvelles missions.

Mot de remerciement des Pères Dieudonné et Emile à l’occasion de leur au revoir à Kpangalam

Le Père Patrice MOROU, le nouvel administrateur a eu également à adresser sa reconnaissance aux deux Pères pour la vie de fraternité qu’ils ont eu à partager. Aussi a-t-il remercié tous les fidèles et tous les prêtres concélébrant . En guise de rappel, le Père Emile BANG’NA est envoyé à la paroisse St Antoine de Padoue de Tchamba où il sera vicaire. Quant au Père Dieudonné TALAKEANA, il est nommé économe à la Direction diocésaine de l’Enseignement catholique et responsable du CERFORE. Notons que tous les prêtres  concernés par la nomination du 31 juillet 2021 sont priés de rejoindre leur poste au plus tard le samedi 11 septembre2021. Bon, joyeux et fructueux ministère à tous !

Catégories
INFOS DU DIOCESE PODCAST

Premiers vœux chez ‘les Augustins de l’Assomption’ à Sokodé

À l’occasion de la célébration de la mémoire liturgique de St Augustin le samedi 28 août 2021, quatre jeunes se sont engagés pour le service du Seigneur et de son Eglise dans la famille religieuse des ‘Augustins de l’Assomption’. Il s’agit de Pierre BALA, d’Yves Nicolas KOAMA, de Stephenson OMOROGBE et de Moïse PADAYODI. C’est l’église paroissiale Notre Dame de l’Assomption de Komah (Sokodé) qui a servi de cadre à ces premiers vœux qui ont été émis au cœur d’une célébration eucharistique concélébrée en présence d’une ‘assemblée représentative’ en raison de la crise sanitaire du covid-19.

Celle-ci fut présidée par le Rd Père Georges HOUSSOU, Vicaire des Augustins de l’Assomption de l’Afrique de l’Ouest. En substance, l’officiant a exhorté le peuple de Dieu à la sainteté. S’adressant plus particulièrement aux élus du jour, il les a invités à marquer la différence avec ‘ceux qui ne veulent pas écouter la Parole de Dieu’. Aussi devront-ils d’après lui, apprendre à imiter le Christ ‘pauvre, chaste et obéissant’.

Homélie du Rd Père Georges HOUSSOU, Vicaire des Augustins de l’Assomption de l’Afrique de l’Ouest

La profession proprement dite s’est faite après la prière universelle. Un fait marquant de cette profession religieuse est la vêture de l’habit religieux par les nouveaux profès sous les ovations du peuple de Dieu. Aussi ont-ils reçu la règle de l’institut qu’ils devront observer également comme de ‘dignes fils’ du Vénérable Père Emmanuel d’ALZON, fondateur de la famille religieuse les ‘Augustins de l’Assomption’. Retenons que ces premiers vœux interviennent au terme d’une année académique passée au noviciat.

Le Rd Père Boniface MUTAHI, maitre des novices n’aura pas à chômer après le départ de ceux-ci car dix autres jeunes lui ont été confiés par le Père Vicaire Georges pour leur formation religieuse.

Joyeuse et fervente, cette liturgie a connu une belle participation de tous sans exception aucune. Au terme de la célébration eucharistique, les nouveaux profès ont rendu grâce à Dieu et au peuple de Dieu pour leur soutien multiforme. Une agape fraternelle fut partagée à la sortie de la messe. Félicitations et bonne suite de formation aux nouveaux profès.

Catégories
INFOS DU DIOCESE

CEJP TOGO/ A Sokodé, les Héritiers de Mandela ont célébré la journée internationale de la jeunesse

Adoptée par l’Assemblée générale des Nations Unies en 1999, et commémorée chaque 12 août, la journée internationale de la jeunesse n’est pas passée sous silence à Sokodé. En effet, à cette heureuse occasion, les Héritiers de Mandela(HDM) ne sont pas restés indifférents. Pour ce faire, ils se sont retrouvés dans la matinée du 12 août 2021 au Centre de Lecture et d’Animation Culturelle (CLAC) pour une causerie autour du thème suivant : « l’inter religiosité au service du développement durable » suivie d’un concours doté de prix. Dans l’après-midi, une émission spéciale sur le même thème est passée sur les ondes de Radio Sainte Thérèse (90.5 F.M.)

Emission spéciale avec les Héritiers de Mandela(HDM) sur le thème de l’inter religiosité

A travers toutes ces activités, les HDM voudraient consolider les liens entre eux. Aussi espèrent-ils renforcer du même coup l’acceptation mutuelle, la solidarité et le vivre ensemble. Retenons que les HDM sont un réseau de jeunes mis sur pied il y a quelques années par le Conseil Episcopal Justice et Paix Togo afin d’y promouvoir l’inter culturalité, l’inter religiosité, la cohésion sociale, la citoyenneté responsable etc.

Merci aux Nations Unies pour l’heureuse initiative d’y consacrer une journée à la jeunesse et d’y célébrer leur potentiel en tant que partenaires de la société. Merci aussi au Conseil Episcopal Justice et Paix Togo pour l’accompagnement de cette jeunesse.