Catégories
INFOS DU DIOCESE PODCAST

Trois nouveaux diacres pour le diocèse de Sokodé

Les candidats au diaconat

Le dimanche 11 septembre 2022, en l’église Cathédrale Ste Thérèse, l’ordinaire du lieu, Mgr Célestin-Marie GAOUA a ordonné trois diacres en vue du sacerdoce. Il s’agit des abbés Augustin Dick DJANGNI, Daniel BATONWE, et Philippe LEBIDJALOU. Mgr GAOUA avait à ses côtés une dizaine de prêtres dont le Vicaire général, le TRP Michel MAMA-BETRE et le Responsable de la communauté du Puits de Jacob au Togo, le RP Bertrand LEPESANT.

L’engagement des ordinands au célibat

Dans sa méditation circonstancielle, l’évêque de Sokodé, s’adressant aux candidats au diaconat, les as invités à être des acteurs privilégiés de la synodalité : « Diacre, tu es acteur privilégié de la synodalité ».  « On ne vas pas au ciel tout seul…Etre diacre, c’est vivre avec des baptisés ; c’est travailler avec des baptisés en lien étroit avec l’évêque » a-t-il ajouté. « L’Eglise du Christ à Sokodé, a-t-il conclu, compte sur vous afin que sous la force de l’Esprit du Christ, Maître et Serviteur, vous serviez en rassemblant. »

Homélie de Mgr Célestin-Marie GAOUA au diaconat
La litanie des saints

La liturgie de l’ordination s’est poursuivie après l’homélie par l’engagement des candidats au diaconat, la litanie des saints, l’imposition des mains de l’évêque, la prière d’ordination, la vêture et la remise de l’Evangéliaire aux candidats à l’ordination. Animée par la chorale St Charles Lwanga, cette célébration a drainé une foule nombreuse de fidèles, des parents, et amis des élus du jour.

L’imposition des mains

Les nouveaux diacres n’ont pas manqué de rendre grâce au Seigneur pour ses bienfaits à la fin de la célébration. Aussi, ils ont remercié l’évêque, bref tout le peuple de Dieu pour leur soutien multiforme.  Une fois la messe terminée avec la bénédiction solennelle, un verre d’amitié fut partagé. Fructueux ministère aux nouveaux diacres.

La remise de l’Evangéliaire
Catégories
INFOS DU DIOCESE PODCAST

Professions temporaires chez les Sœurs de la Providence de St André de Peltre

Les candidates à la profession temporaire

Trois novices en fin de formation ont fait leurs professions temporaires chez les Sœurs de la Providence de St André de Peltre à Aouda le samedi 10 septembre 2022. Il s’agit de Julienne de la Providence AMETO, Françoise DJETABA et Alice Bernadette YAGUITAMA. Julienne est originaire de la Paroisse Jésus Miséricordieux d’Amadahome alors que Françoise et Alice Bernadette sont originaires de la Paroisse St Joseph de Kaboli.

Acte de profession devant la Supérieure Provinciale

Ces professions temporaires ont pour cadre la Paroisse Sacré-Cœur et se sont déroulées au cours d’une célébration eucharistique présidée par le TRP Michel MAMA-BETRE, Vicaire général et Curé de la Paroisse St Joseph d’Adjengréet concélébrée par une dizaine de prêtres dont le curé de la Paroisse d’Aouda le RP Patient AKAKPO. On notait également la présence d’une foule nombreuse de fidèles, des parents des élues du jour et de religieux(ses) sans oublier celles des autorités locales dont celle du chef canton d’Aouda.

Bénédiction de l’habit religieux

Dans sa méditation circonstancielle, le célébrant a exhorté le peuple de Dieu et spécialement les futures professes à la lumière de la Parole de Dieu « à se laisser habiter par les mêmes sentiments d’humilité du Christ et de sa Mère la Vierge Marie ». Car c’est elle qui les « disposera à mieux vivre les vœux de religion ».

Homélie du TRP Michel MAMA-BETRE, Vicaire général
Signature de l’acte d’engagement

C’est après cette homélie qu’est arrivée le moment tant attendu. En effet, les futures professes se sont engagées à vivre les conseils évangéliques (l’obéissance, la pauvreté et la chasteté). Elles ont promis aussi de respecter la règle de vie et les constitutions des Sœurs de St André de Peltre.

Baiser de paix des Sœurs ainées

C’est la Supérieure Provinciale Sr Colette SIMLISSI qui a reçu ces vœux au nom de la Supérieure Générale. Entre autres allocutions à la fin de cette célébration, il y a celles des nouvelles professes qui n’ont pas manqué leur reconnaissance au Seigneur pour ses bienfaits, et au peuple de Dieu pour leur soutien multiforme. Félicitations aux nouvelles professes et fructueuse mission dans la vigne du Seigneur.  

Les nouvelles professes, quelques sœurs et prêtres
Catégories
INFOS DU DIOCESE

Rite d’admission, Prise de soutane et Lectorat dans le diocèse de Sokodé

Candidats au rite d’admission

Le 23ème dimanche du temps ordinaire de l’Année liturgique C fut marqué dans le diocèse de Sokodé par la collation des ministères à quelques grands séminaristes. En effet, BODJONA Marius et DILODINA Eric, originaires de la Paroisse Christ Lumière du Monde de Kpangalam, GWALIBA Jérémie de la Paroisse Sacré-Cœur de Jésus d’Aouda, KADANGA Pierre de la Paroisse St François Xavier de Sotouboua, et SIMLIWA Albert de la Paroisse St Joseph Artisan d’Adjengré ont été admis comme aspirants au sacerdoce pour le compte du diocèse de Sokodé.

Candidats à la prise de soutane

Louis ADEGLOU, Philippe ASSIMTA, et Modeste KIKISSI ont pris la soutane. Emmanuel WISSI qui avait déjà la soutane depuis l’année dernière s’est joint à eux pour y recevoir le lectorat. Cette célébration qui a eu pour cadre la chapelle de Kisito du CEDIPAF (Centre Diocésain de la Pastorale des Familles) fut présidée par l’évêque de Sokodé, Mgr Célestin-Marie GAOUA et concélébrée par une dizaine de prêtres.

Remise de la soutane

On notait la présence d’une foule nombreuse de fidèles, de religieux(ses), des parents et amis des élus du jour. Les participants à l’atelier de formation « Apprendre à aimer » ont aussi participé à cette célébration eucharistique animée par la chorale St Kisito.

Les candidats au lectorat

Dans sa méditation circonstancielle, Mgr GAOUA a exhorté le peuple de Dieu et spécialement les élus du jour à faire le choix préférentiel d’un amour pour Jésus.  « L’amour préférentiel pour Jésus n’est pas le mépris de toutes les relations qui tissent nos vies. Pour le disciple de Jésus, a-t-il dit, il ne s’agit d’aimer Jésus et d’aimer moins les autres mais de mettre Jésus à la source de tous les autres amours. » « Etre véritablement disciple de Jésus appelle à des renoncements, des sacrifices, des libérations » a-t-il poursuivi.

Remise des Saintes Ecritures

« Chers élus du jour pour les rites d’admission, le ministère de lectorat, les renoncements auxquels le christ vous appelle n’ont pas pour but de vous appauvrir mais plutôt de recevoir les vraies richesses qui ne déçoivent pas. » a-t-il conclu. Au terme de cette liturgie belle et pleine d’émotions, les élus du jour ont exprimé leur gratitude au Seigneur pour le don de la vocation, à l’évêque, bref à l’ensemble des participants à cette collation de ministères. Félicitations et courage pour la suite du cheminement vocationnel. 

Mgr Célestin-Marie GAOUA et les élus du jour
Catégories
INFOS DU DIOCESE PODCAST

Premières professions dans la famille religieuse des Augustins de l’Assomption à Sokodé

10 jeunes ayant achevé le cycle de leur formation au noviciat ont fait leurs premières professions chez les Augustins de l’Assomption à Sokodé au cours de la célébration de l’Eucharistie du samedi 27 août 2022, mémoire de Ste Monique, Maman de St Augustin. Il s’agit des Frères Flavie-Christian ANDRISOA, Théodore ASSIGLEY, Antoine BABA, Junior COULIBALY, Paul FOLLY-GBOGBOE, Jacques KABORE, Carlos KOFFETO, Christian NIKIEMA, Albert MAGUEBLAM, Donatien RAKOTOARISOA.

Les futurs profès

Celle-ci fut présidée par le RP. Georges HOUSSOU, Vicaire des Augustins de l’Assomption de l’Afrique de l’Ouest et Curé de la Paroisse Notre Dame de l’Assomption(NDA) de Komah et concélébrée par une dizaine de prêtres. Ces premières professions ont drainé une foule nombreuse de fidèles venus d’horizons divers au rang desquels les religieux(es), les parents, amis et bienfaiteurs des élus du jour.

Père Georges HOUSSOU, Vicaire des Augustins de l’Assomption de l’Afrique de l’Ouest
Père Georges HOUSSOU entouré des nouveaux profès

Commentant la parabole des talents proposée par la liturgie du jour (Mt 25, 14-30), le Père Georges a exhorté son auditoire et spécialement les futurs profès à « être de bons intendants, à ne pas se comparer aux autres et à prendre des risques, à amasser des trésors dans le ciel. » C’est l’église paroissiale Notre Dame de l’Assomption qui a servi de cadre à cette cérémonie des premiers vœux.  Celle-ci, en effet, a consisté à un dialogue franc avec le célébrant, suivie de l’engagement des nouveaux profès à se conformer aux règles de cette famille religieuse à laquelle ils viennent d’y être agrégés.

Père Boniface MUTAHI, Maître des Novices (au centre) entouré des nouveaux profès

Un fait marquant de cette profession religieuse est la vêture de l’habit religieux par les nouveaux profès sous les ovations du peuple de Dieu. Aussi ont-ils reçu la règle de l’institut qu’ils devront observer également comme de ‘dignes fils’ du Vénérable Père Emmanuel d’ALZON, fondateur de la famille religieuse des ‘Augustins de l’Assomption’.

Une partie de la foule

Pleine d’émotions et de joies, cette célébration des premiers vœux a connu une participation active de tous sans exception aucune. Au terme de la célébration, les nouveaux profès ont exprimé leur reconnaissance au Seigneur et à l’ensemble des participants pour leur soutien multiforme. Une agape fraternelle fut partagée à la sortie de la messe. Félicitations et bonne suite de formation aux nouveaux profès.

Les 10 nouveaux profès
Catégories
INFOS DU DIOCESE PODCAST

Emission 14 « Je veux savoir » avec pour invité le Père Emmanuel KOUBAME

Entretien avec le Père Emmanuel KOUBAME au sujet de son mémoire de Master en Science de l’éducation intitulé: « L’exercice de l’autorité dans les institutions scolaires dans un pays en voie de démocratisation: l’exemple des écoles privées catholiques au Togo »
Catégories
INFOS DU DIOCESE PODCAST

Célébration diocésaine de la dixième rencontre mondiale des familles à Aouda

Mgr Célestin-Marie GAOUA, évêque de Sokodé

Située à 33 Km de Sokodé, la paroisse Sacré-Cœur d’Aouda a abrité la célébration diocésaine de la dixième rencontre mondiale des familles samedi 2 juillet 2022. Ce fut également la clôture de l’année spéciale « Famille Amoris Laetitia » ouverte par le Pape François en 2021.

Les couples présents

Aussi, 33 néophytes de cette jeune paroisse érigée le 11 juin 2021 ont reçu à l’occasion le sacrement de la confirmation par l’imposition de l’ordinaire du lieu Mgr Célestin-Marie GAOUA.

Les confirmands

Il avait à ses côtés quelques prêtres dont les Pères Patient AKAKPO et Daniel PERE respectivement Curé d’Aouda et Directeur du Centre Diocésain de la Pastorale des Familles (CEDIPAF), la foule de fidèles dont les couples représentants des paroisses.

Mgr Célestin-Marie GAOUA à l’homélie
Homélie de Mgr Célestin-Marie GAOUA à Aouda

Dans sa méditation circonstancielle, l’évêque de Sokodé a exhorté les couples et les familles à être des écoles d’humanité. « S’il n’y avait pas d’évangile, s’il n’y avait pas d’église, a-t-il dit, pour amener les hommes et femmes à devenir des chrétiens, on devrait compter sur les familles de toute culture pour donner au monde des hommes et des femmes pleine d’humanité ou à humanité pleine.»

A la consécration

Poursuivant son propos, le prélat a exhorté les familles à « cultiver en eux une spiritualité forte dont le Christ doit être le centre» et à devenir « des lieux de mission. » Fervente mais aussi joyeuse, cette célébration diocésaine en l’honneur des familles a connu une participation active de tous. Retenons que de nombreuses personnalités d’Aouda dont le chef canton ont répondu de la plus belle manière à ce rendez-vous diocésain avec les familles.

Le chef canton d’Aouda en face de l’évêque de Sokodé
Catégories
INFOS DU DIOCESE PODCAST

Prémices à la Paroisse Notre Dame de l’Assomption

Au centre le Père Augustin Bernardin KANTCHIRE, à sa gauche le Père Yvon AKPABIE

Ordonnés prêtres de Jésus-Christ dimanche 19 juin 2022 à l’église paroissiale Notre Dame de l’Assomption(N.D.A.) de Komah pour le compte de la famille religieuse des assomptionnistes par l’évêque de Sokodé Mgr Célestin-Marie GAOUA, les Pères Augustin Bernardin KANTCHIRE et Yvon AKPABIE ont dit leurs premières messes dimanche 26 juin 2022.

Vue partielle des fidèles

Ils étaient entourés pour la circonstance des Pères Georges HOUSSOU et Basile KONDOH respectivement Curé de la paroisse N.D.A. et Prédicateur de la messe de prémices. Dans sa méditation, le Père Basile KONDOH a souligné le fait que « toute vocation est une histoire et a une histoire ». « Le Seigneur ne choisit pas des hommes extraordinaires pour sa mission mais il choisit des hommes ordinaires pour des œuvres extraordinaires » a-t-il ajouté. S’adressant aux élus du jour, il les a exhortés  être de ‘vrais témoins’ du Seigneur dans l’exercice de leur ministère sacerdotal par ‘l’accueil’, ‘l’écoute’ et ‘l’humilité’.

Père Basile KONDOH, Prédicateur de la Prémices
Homélie à la messe de prémices.
Au centre le Père Georges HOUSSOU, Curé N.D.A entourés par les nouveaux prêtres

Cette célébration des prémices des nouveaux prêtres Augustin Bernardin et Yvon a connu une participation active du peuple de Dieu dans son entièreté. Au terme de cette belle liturgie, ceux-ci n’ont pas manqué d’adresser leur remerciements à Dieu ainsi qu’aux uns et aux autres pour le soutien multiforme dont ils ont bénéficié. Fructueux ministère sacerdotal aux Pères Augustin Bernardin et à Yvon.

Vue de l’allée centrale
Catégories
INFOS DU DIOCESE

Campagne d’évangélisation organisée par la Communauté du Puits de Jacob

Procession avec le Très Saint Sacrement pour l’adoration des fidèles

Dans le cadre de la célébration de ses 20 ans de présence et de mission au Togo, la communauté du Puits de Jacob en collaboration avec le Noyau diocésain du Renouveau charismatique de Sokodé a organisé une grande campagne d’évangélisation du 16 au 19 juin 2022 à la Paroisse Christ Lumière du Monde de Sokodé. Le thème de cette campagne est celui-ci : « Si tu savais le don de Dieu » (Jn4,10) avec pour prédicateur le Frère Frédéric SABA de l’archidiocèse de Lomé.

Frère Frédéric SABA de l’archidiocèse de Lomé

Venus d’horizons divers, les participants ont gouté à la joie de la rencontre avec Dieu dans sa Parole. Au terme de ces quatre jours de prières et d’enseignements, aussi bien les participants que les organisateurs sont très satisfaits du bon déroulement de cette campagne d’évangélisation. En effet, beaucoup de témoignages de guérison, de libération ont été donnés par quelques participants.

Quelques membres de la communauté du Puits de Jacob

Le Père Bertrand LEPESANT, le fondateur de la Communauté du Puits de Jacob à Sokodé pour sa part a exprimé sa reconnaissance à Dieu et à tous ceux qui y ont collaboré d’une manière ou d’une autre pour la réussite de la campagne. « C’est une grâce extraordinaire d’avoir pu mettre en place une telle campagne d’évangélisation avec la paroisse. » s’exclama-t-il à la fin de cette campagne. Aussi il a par la même occasion remercié l’évêque de Sokodé Mgr Célestin-Marie GAOUA pour ses encouragements, les membres du Renouveau charismatique et le Frère Frédéric SABA. Notons que cette campagne d’évangélisation vient clôturer les activités spirituelles (Retraites de pardon et de libération, exercices spirituels de St Ignace)  et récréatives (Soirées cinéma) entreprises depuis l’ouverture de la célébration de ce jubilé. Félicitations à la Communauté du Puits de Jacob pour la célébration des 20 ans de présence et de mission au Togo. En avant pour la suite de la mission !

Vue des participants écoutant un enseignement
Catégories
INFOS DU DIOCESE PODCAST

Ordinations presbytérales à la Paroisse Notre Dame de l’Assomption

Au centre Mgr Célestin-Marie GAOUA, à sa droite le RP Georges HOUSSOU et à sa gauche le RP Jean-Pierre OUEDRAOGO

En la solennité du Corps et du Sang du Christ du 19 juin 2022, la famille religieuse des assomptionnistes présente dans la province ouest africaine et plus précisément au Togo s’est agrandie de deux nouveaux prêtres. En effet, les Frères Augustin Bernardin KANTCHIRE et de Yvon AKPABIE ont été ordonnés prêtres de Jésus-Christ à Sokodé par l’imposition des mains de l’ordinaire du lieu Mgr Célestin-Marie GAOUA au cours d’une célébration eucharistique qu’il a présidée.

Les ordinands Yvon et Augustin Bernardin

Il était entouré pour la circonstance d’une dizaine de prêtres dont le Vicaire provincial des Augustins de l’Assomption et Curé de la Paroisse Notre Dame de l’Assomption(N.D.A) le RP. Georges HOUSSOU. Aussi on pouvait y constater la présence de religieux (ses), d’une foule nombreuse de fidèles laïcs, des parents, et invités des élus du jour.

Une vue partielle des fidèles

C’est l’église paroissiale N.D.A. de Komah bien évidemment qui a servi de cadre à cette belle liturgie. Dans sa méditation, l’évêque de Sokodé a exhorté le peuple de Dieu à imiter Jésus dans le don de soi. S’adressant plus particulièrement aux élus du jour, Mgr GAOUA les a invités à  devenir « par leur vie sacerdotale sanctificateur, prophète et pasteur ».

Mgr Célestin-Marie GAOUA, à l’homélie

 « Le prêtre dans l’Eglise, a-t-il dit, a la fonction et la responsabilité de sanctifier.» « Le prêtre est prophète de Dieu, il a la mission de proclamer et d’annoncer la Parole de Dieu » a-t-il poursuivi. « Le prêtre est l’image du Bon Pasteur qui est venu donner sa vie pour ses brebis. Et Jésus le Bon Pasteur a défendu son troupeau, a risqué sa vie pour le faire» a rappelé l’évêque de Sokodé. Concluant son exhortation à l’endroit des ordinands, le prélat les a « invités à aimer leur famille religieuse,  à aimer son charisme et à s’inscrire en esprit, corps et âme dans ses missions et à la faire grandir

Homélie de Mgr Célestin-Marie GAOUA à l’ordination presbytérale du 19 juin
Prostration des candidats au sacerdoce

La liturgie d’ordination s’est poursuivie après cette belle exhortation par l’engagement des candidats au presbytérat, l’imposition des mains de l’évêque, la prière d’ordination suivi des rites complémentaires (vêture, l’onction des mains et la remise du pain et du vin et le baiser de paix).

Remise du pain et du vin au jeune prêtre Augustin Bernardin KANTCHIRE

A la fin de cette messe d’ordination animée par la chorale N.D.A. pleine d’émotion et de joie, les nouveaux prêtres ont rendu grâce à Dieu pour le don du sacerdoce. Aussi ils ont remercié leurs supérieurs hiérarchiques, l’évêque de Sokodé, leurs formateurs, leurs parents, amis et bienfaiteurs qui les ont accompagnés de leur prière et affection durant tout leur cheminement vocationnel. Félicitations aux nouveaux ordonnés et en avant pour la mission.

Les nouveaux ordonnés entourant Mgr GAOUA avec leurs curés de stage
Catégories
INFOS DU DIOCESE

Pèlerinage en l’honneur de St Antoine de Padoue à Tchamba

Un groupe de pèlerins en méditation de la Parole de Dieu

Célébrée chaque 13 juin, la célébration de la mémoire liturgique de St Antoine de Padoue (prêtre et docteur de l’Eglise) s’étend jusqu’à l’organisation d’un pèlerinage à son honneur selon les habitudes de chaque milieu.

Les pèlerins écoutant les témoignages

Ainsi donc les dévots de ce saint dans le diocèse de Sokodé ont fait le déplacement de Tchamba samedi 18 juin 2022. Ils étaient en effet très nombreux munis de leur foulard à l’effigie de St Antoine à faire cet exercice de piété ‘cher’ à leurs yeux quand on sait ce que St Antoine représente pour eux.

Un groupe de pèlerins en prière devant les reliques de St Antoine

C’est avec beaucoup de joie et d’émerveillement que les différentes délégations ont regagné leur paroisse respective après une belle journée toute consacrée à la méditation de la parole de Dieu, la prière devant les reliques de St Antoine,  l’écoute de quelques témoignages des bénéficiaires des grâces par l’intercession de St Antoine.

Les fidèles pèlerins à la messe

Le point d’orgue de cette journée aura été la messe votive en l’honneur de St Antoine présidée par le Père Jean-Jacques KPEDA, Curé de la Paroisse de Tchamba.  La méditation fut assurée par le Père Marius DJATEMA, Directeur Adjoint à la Direction Diocésaine des Œuvres.

Bénédiction du pain des pauvres par le Père Robert DURA

Quant à la bénédiction du pain des pauvres, elle est revenue au Père Robert DURA, Curé de la Paroisse St Jean-Baptiste d’Affem. Notons que ce pèlerinage n’a pas eu lieu les deux dernières années (2020et 2021) pour raison de crise sanitaire.

Bénédiction à la fin de la messe