Catégories
INFOS DU DIOCESE ET D’AILLEURS PODCAST

Session des agents pastoraux sur la protection des mineurs à Atakpamé

Une vue des agents pastoraux à la messe d’ouverture de la session

Du 13 au 15 janvier 2023, une session des agents pastoraux sur la protection des mineurs s’est tenue à Atakpamé. Organisée par le Père Donald FADAZ, Directeur national des Œuvres Pontificales Missionnaires(OPM) au Togo avec l’appui de l’Œuvre pontificale de la Sainte Enfance, cette rencontre a permis de rassembler 46 participants (les évêques d’Atakpamé et de Lomé, 23 prêtres, 6 consacrées, et 15 laïcs).

Mgr Nicodème BARRIGAH-BENISSAN pendant son exposé

Le centre d’accueil St Bernard de la Paroisse Cathédrale Sainte Trinité a servi de cadre à ces échanges. Venus des différents diocèses du Togo et des différentes institutions ecclésiales, les participants ont suivi avec attention les différentes activités menées en faveur des enfants dans les différents diocèses du Togo avant l’exposé du thème développé par l’évêque chargé des Missions et des OPM au sein de la Conférence des Evêques du Togo(CET), Mgr Nicodème Anani BARRIGAH-BENISSAN : « Protection des mineurs sous la garde des agents pastoraux et leurs auxiliaires au Togo ».

Une vue des participants à la session des OPM

« La meilleure manière de protéger les enfants, a-t-il dit, c’est éviter que les abus soient commis. »  Le désir de l’Archevêque métropolitain de Lomé est que tous les acteurs impliqués dans une pastorale des enfants aussi bien au niveau des paroisses que dans les écoles, « que ceux-ci puissent se constituer en une commission qui prendra en compte la question de l’accompagnement des enfants, et de leur protection contre les abus ». Il préconise enfin qu’en cas de survenue malheureusement des abus « qu’on puisse avoir un mécanisme qui puisse permettre de répondre de façon appropriée. »  Cette communication a suscité un débat qui a conduit à des travaux en carrefour.

Exposé de Mgr Nicodème Anani BARRIGAH-BENISSAN sur la protection des mineurs
Rvde Sœur Roberta TREMARELLI pendant sa communication
Message de la Rvde Sœur Roberta TREMARELLI, Secrétaire Générale de l’Œuvre Pontificale de la Sainte Enfance

La seconde intervention fut celle de la Secrétaire Générale de l’Œuvre pontificale de la Sainte Enfance, la Révérende Sr Roberta TREMARELLI en visite de travail au Togo. « Il est important pour les adultes, a-t-elle insisté, de reconnaitre leur responsabilité vis-à-vis des enfants. » Afin que le présent atelier porte du fruit, la représentante du siège romain conseille de l’amplifier dans les diocèses jusque dans les coins les plus reculés. Cette session s’est achevée sur une note de satisfaction de tous les participants. « A la fin de cette session sur la protection des mineurs, c’est beaucoup de joie d’avoir appris sur la manière d’encadrer ceux-ci afin qu’ils ne soient victimes des abus » a confié le Père Alexis AKALA, Aumônier des Cœurs Vaillants et Ames Vaillantes (CVAV) dans le diocèse de Kara.

S. Roberta et l’équipe de la Direction Nationale des OPM
Catégories
INFOS DU DIOCESE ET D’AILLEURS PODCAST

25 ans de présence des Sœurs Orantes de l’Assomption dans le diocèse de Sokodé (Togo)

Les orantes en procession pour l’action de grâce

Les Orantes de l’Assomption en Afrique de l’Ouest ont jubilé en cette fin d’année 2022 pour les 25 ans de leur présence au Togo plus précisément dans le diocèse de Sokodé. En effet, l’action de grâce de ce jubilé d’argent fut célébrée le dimanche 11 décembre 2022 à l’église cathédrale Ste Thérèse en présence d’une foule nombreuse de fidèles, et d’invités.

L’évêque de Sokodé présidant à l’Eucharistie

Dans son mot de bienvenue, la Sr Cécile-Benoît NOUTSOUGAN, Orante de l’Assomption a rappelé aux mémoires les débuts de leur mission dans le diocèse de Sokodé jusqu’à nos jours. En substance, on retient que 26 Sœurs sont passées à la communauté de Sokodé. « Notre présence à Sokodé a été caractérisée par la prière continue et l’adoration, le service de la librairie, la catéchèse, l’évangélisation par la presse, l’enseignement et l’agropastorale » a-t-elle indiqué.

Mot de bienvenue de la Sr Cécile-Benoît NOUTSOUGAN
La foule des fidèles et d’invités

Mgr Célestin-Marie B. GAOUA présidant cette Eucharistie, a remercié le Seigneur pour leur présence dans le diocèse de Sokodé. « Nous rendons à Dieu avec les Orantes de l’Assomption, a-t-il dit, elles ont été invitées par Mgr Ambroise K. DJOLIBA pour œuvrer avec les agents pastoraux du diocèse en 1997. Nous célébrons aujourd’hui le jubilé de la 25ème année de leur présence à Sokodé. » L’évêque de Sokodé a formulé des souhaits pour les années à venir à l’endroit des Orantes de l’Assomption. Il s’agit en effet, pour elles d’encourager la branche des laïcs, hommes et femmes qui communient à leur spiritualité, qu’ils soient encore de plus en plus nombreux à travers le diocèse. Aussi devront-elles encourager de nombreuses vocations à la vie religieuse.

Homélie de Mgr Célestin-Marie GAOUA à l’occasion du jubilé d’argent des Orantes de l’Assomption
Les orantes renouvelant leur engagement

Au cours de cette célébration pleine de ferveur, toutes les Orantes participantes à l’Eucharistie ont renouvelé leur engagement au service du Seigneur et de son Eglise. Cette célébration fut animée par la chorale St Jean-Paul II. Au terme de cette liturgie dominicale, la Régionale des Orantes de l’Assomption en Afrique de l’Ouest, la Sr Thérèse KASOKI MUTANGI a exprimé ses remerciements à tous les fidèles en général et aux évêques du diocèse de Sokodé en particulier pour l’accueil réservé à leur famille religieuse.

Un groupe d’orantes à la messe

Fondée le 8 décembre 1896 en France par Mère Isabelle Marie de Gethsémani et le Père François PICARD, un Assomptionniste, les Orantes de l’Assomption sont un institut de vie contemplative ouverte au monde. Elles font partie de la grande famille de l’Assomption à côté des Augustins de l’Assomption, des religieuses de l’Assomption, des Oblates de l’Assomption, et des Petites Sœurs de l’Assomption. La vie de l’orante est de « toujours adorer », « toujours aimer », « toujours remercier » et « toujours réparer ». En prélude à ce jubilé, les Orantes ont organisé un triduum de prières et d’enseignements à la Paroisse Cathédrale du 7 au 9 décembre 2022. Heureux jubilé d’argent aux Orantes de l’Assomption !   

Les laïcs communiant à la spiritualité des Orantes
Catégories
INFOS DU DIOCESE ET D’AILLEURS PODCAST

Apothéose du Jubilé d’or de la Paroisse Notre Dame de la Visitation de Kulundé et ordinations presbytérales

Mgr Célestin-Marie GAOUA présidant la messe du jubilé

Erigée en paroisse le 29 juin 1971 par Mgr Chrétien BAKPESSI de vénérée mémoire, la Paroisse Notre Dame de la Visitation de Kulundè (Sokodé) a célébré l’apothéose de son jubilé d’or d’érection canonique, le samedi 3 décembre 2022. C’était au cours d’une célébration liturgique présidée par l’ordinaire du lieu, Mgr Célestin-Marie GAOUA et concélébrée par une soixantaine de prêtres.

Les ordinands en procession pour l’autel du Seigneur

Aussi pouvait-on y constater la présence d’une foule nombreuse de fidèles venus d’horizons divers habillés pour la plupart en uniforme. La cour intérieure de la mission fut aménagée par des appâtâmes et tentes couverts de bâches pour se protéger contre le soleil. Mais la chaleur s’est invitée à cette grande célébration au cours de laquelle trois diacres dont deux originaires de la paroisse jubilaire ont été ordonnés prêtres de Jésus Christ portant l’effectif des prêtres diocésains de Sokodé à 75. Il s’agit des abbés Vincent ADJALI, Emmanuel BEKITI et Emmanuel HRAHOUTA.

Un groupe de prêtres concélébrant à la messe du jubilé

A l’entame de cette célébration, le curé de ladite paroisse, le Père Ernest KOULA a non seulement souhaité la cordiale bienvenue à tous mais aussi il a rappelé que 10 prêtres (Curés) se sont succédés depuis la fondation jusqu’à lui.

Un groupe de religieuses

Dans sa méditation circonstancielle pour sa part, Mgr Célestin-Marie a rendu grâce à Dieu pour ce jubilé. « Nous avons répondu à l’appel de Dieu par la voix de l’Eglise pour qu’ensemble nous proclamions les merveilles de Dieu reçus par chacun et chacune d’entre nous. Car la vie mérite d’être fêtée. » a-t-il déclaré au début de son adresse. Il a par la suite évoqué l’effectif total des baptisés qui s’élève à ce jour 3598, les confirmés sont à 2267, les mariés font 165 et les ministres ordonnés sont 3.

Un groupe de fidèles laïcs revêtus à l’uniforme du jubilé

Aussi, deux paroisses sont-elles nées de la paroisse jubilaire à savoir la paroisse Notre Dame de l’Assomption de Komah (Sokodé) et la paroisse St Léon IX de Kolowarè. « En cette occasion du jubilé d’or, fais un examen de conscience pour voir la place que tu réserves à la Parole de Dieu dans ta vie » a interpellé le prélat. S’adressant aux candidats au presbytérat, il les a exhortés à la joie.

Dialogue de l’évêque avec les ordinands

« Soyez heureux, a-t-dit, que la joie caractérise votre vie et votre ministère. La pauvreté, la chasteté et l’obéissance que vous choisissez vous porteront au cœur de Jésus pauvre, chaste et obéissant qui a donné sa vie pour le salut du monde. ». Commencée à 8h30, cette grande messe a duré quatre heures d’horloge.

Vue de derrière des participants à la messe

Pleine de ferveur, elle fut animée par la fédération des chorales de Kulundè. Les réjouissances s’en sont poursuivies après la messe jusqu’au lendemain avec les prémices des nouveaux prêtres. En prélude à cette célébration clôturant ce jubilé d’or, un concert de chants chorale a eu lieu la veille. Heureux jubilé d’or à la Paroisse Notre Dame de la Visitation de Kulundè.

Bandérole du jubilé
Réécouter l’homélie de Mgr Célestin-Marie GAOUA, évêque de Sokodé
Catégories
INFOS DU DIOCESE ET D’AILLEURS

CEJP TOGO/ Concours de plaidoirie sur le thème de la cohésion sociale avec les Héritiers de Mandela de Sokodé

Héritiers de Mandela(HDM)

La promotion de la paix et de la cohésion sociale est une nécessité pour tous les peuples. En effet, elle n’est pas l’apanage des seuls dirigeants. Mais elle concerne aussi bien l’élite que le citoyen lambda. C’est fort de cette noble cause que le Conseil Episcopal Justice et Paix s’est engagé à améliorer les capacités des Héritiers de Mandela(HdM) du Togo en général et de Sokodé en particulier dans la construction et la promotion de la cohésion sociale dans leur milieu de vie.

Quelques membres du staff diocésain de Sokodé

Cela s’est matérialisé par la tenue d’un concours de plaidoirie le samedi 26 novembre 2022 au Centre Culturel St Augustin sur le thème de la cohésion sociale. En effet, ils étaient 18 candidats à courir au départ en provenance de différents établissements de la ville de Sokodé. Seulement 11 ont été retenus pour la finale. Il fallait proposer un beau texte sur la cohabitation pacifique entre les hommes, les religions, les cultures ou races, les ethnies etc.

Membres de jury

Après la délibération du jury, Mlle KPAWOL Gladys du CEG Assomption a occupé le premier rang. Mlle AKPAA Abiré Reine du CEG NDA(Notre Dame des Apôtres) a occupé le deuxième rang. La troisième place est revenue à Mlle ALI DJOBO Nabila de l’I.P.M?(Institut Polytechnique Mandela).

Une concurrente

Ce concours ne concernait pas les seuls concurrents que sont les HdM. Car au-delà de ceux-ci, il y avait un public constitué de parents, d’amis, d’autorités locales, administratives et religieuses à sensibiliser sur l’importance de la communication interreligieuse et le vivre ensemble. N’est-ce pas là une cause noble que défende les HDM ?Pour clore cette page, retenons que le mouvement HdM rassemble les jeunes de différentes confessions religieuses, de différentes cultures afin de promouvoir la citoyenneté, l’interculturalité, l’interreligiosité, la non-violence, le vivre-ensemble et la cohésion sociale dans leur communauté. En avant les HdM !

Photo de famille à la fin du concours
Catégories
INFOS DU DIOCESE ET D’AILLEURS

Récollection du temps de l’Avent 2022

Mgr Célestin-Marie GAOUA, évêque de Sokodé présidant à l’Eucharistie

Du 24 au 26 novembre 2022, les agents pastoraux du diocèse de Sokodé se sont retrouvés à la Direction Diocésaine des Œuvres à Kédia (Sokodé) pour une récollection afin de se préparer à bien entrer dans le temps de l’Avent.

Quelques prêtres concélébrant à la messe

Le thème de ce banquet spirituel est : « En Jésus-Christ, vous qui autrefois étiez loin, vous êtes devenus proche par le sang du Christ » (Ep 2, 13). C’est le Père Credo Dieudonné AKAKPO-AGUIDI, Aumônier de la Pastorale de la santé et de la prison civile de Sokodé qui a assuré la prédication.

Père Credo Dieudonné AKAKPO-AGUIDI, Prédicateur

En effet, d’après le prédicateur, « Dieu a choisi de se réconcilier avec l’homme après la chute de nos premiers parents et c’est en Jésus Christ, par sa mort qu’il nous a redonnés cette dignité d’enfants de Dieu perdue à la suite du péché. »

Vue de face des participants à la récollection

Outre les enseignements, la célébration de l’Eucharistie et la prière des heures ont constitué quelques temps forts de cette récollection. Aussi les agents pastoraux ont bénéficié également des temps de méditation et d’adoration du Très Saint Sacrement. Notons que cette récollection s’est achevée sur une note de satisfaction de tous les participants qui sont repartis dans leur lieux de mission, joyeux et reconnaissants au Seigneur pour toutes les grâces reçues pendant cette halte. Fructueux temps de l’Avent à tout le peuple de Dieu.

Vue de derrière des participants à la récollection
Catégories
INFOS DU DIOCESE ET D’AILLEURS

L’Œuvre Kolping Togo met 10 machines à coudre à la disposition de 10 couturiers à Sokodé

La délégation de l’Œuvre Kolping à Sokodé

Dans sa politique d’aide aux populations à sortir de la pauvreté, lŒuvre Kolping du Togo réalise plusieurs actions humanitaires au profit de ses membres voire des populations vulnérables. C’est dans cette optique qu’elle a procédé à la remise de 10 machines à coudre à 10 jeunes couturiers de la préfecture de Tchaoudjo le jeudi 24 novembre 2022. Cette cérémonie de remise de machines s’est déroulée sur la Paroisse Cathédrale Sainte Thérèse.

Les bénéficiaires suivant attentivement la causerie

Mais avant d’en arriver là, les bénéficiaires ont suivi avec attention la causerie des responsables de l’œuvre Kolping. Celle-ci fut animée par M. Justin MELOMEY, Trésorier National du Conseil d’Administration et chef de délégation. « Ce don, a-t-il déclaré, va permettre à ces bénéficiaires de commencer très tôt à pratiquer ce qu’ils apprennent chez leurs patrons. » « Ces machines à coudre mis à leur disposition devront être remboursées par chaque bénéficiaire à raison de la moitié du coût d’achat. » a-t-il souligné. « L’objectif, a-t-il conclu, étant de pérenniser cette action au profit d’autres jeunes également dans le besoin ».

Bénédiction des machines par l’Aumonier de l’Œuvre Kolping

C’est après ces échanges qu’a eu lieu la bénédiction des machines et la remise proprement dite.  Retenons que l’Œuvre Kolping du Togo est une association catholique, à caractère aussi bien social que spirituel.

Remise de machine à une bénéficiaire

En effet, l’aspect spirituel se vit grâce aux pèlerinages, aux récollections ou autres activités spirituelles. Quant au volet social, il se traduit par des actions telles que les formations et les renforcements de capacités des membres et autres bénéficiaires.

Les bénéficiaires des machines
Catégories
INFOS DU DIOCESE ET D’AILLEURS

 CEJP TOGO : Assemblée Générale ordinaire du CEJP Sokodé

Mgr Célestin-Marie GAOUA, Président du CEJP Sokodé pendant son intervention

Du 11 au 12 novembre 2022, le Conseil Episcopal Justice et Paix du diocèse de Sokodé a tenu son Assemblée Générale(AG) ordinaire au Centre de Recyclage et de Formation des Enseignants (CERFORE) à Sokodé afin d’évaluer le chemin parcouru depuis la dernière Assemblée Générale tenue en décembre 2018. Placée sous le thème : « Le CEJP Sokodé et la lutte contre les conflits communautaires », cette AG fut également l’occasion pour les participants venus des différentes paroisses du diocèse de plancher sur ce phénomène qui mine de nombreuses communautés. En effet, le premier jour des travaux fut consacré à une causerie sur le fonctionnement des CEJP Paroissiaux et sur les conflits communautaires.

Banderole indicative de l’Assemblée Générale

La seconde journée a porté sur la présentation du rapport d’activités de 2018-2022. Cette présentation a été suivie des questions d’éclaircissement sur les zones d’ombre. C’est après cela que ce texte fut adopté par l’ensemble des participants. La présentation des statuts a retenu également l’attention des participants suivi de la présentation du plan stratégique du CEJP Togo 2022-2024.

Une vue des participants

Un autre temps fort de cette rencontre a été le renforcement du bureau diocésain par l’élection de nouveaux membres. Les travaux de cette Assemblée Générale ont connu une participation active de tous les participants qui s’en réjouissent d’ailleurs de son bon déroulement. Quelques recommandations ont été formulées à la fin des travaux en guise de feuille de route pour les trois prochaines années. Vive le CEJP Togo ! Vive le CEJP Sokodé ! Félicitations à l’Evêque-Président, Mgr Célestin-Marie GAOUA qui, non seulement a financé cette rencontre mais aussi a pris part aux travaux. Rendez-vous en novembre 2025 pour la prochaine AG ordinaire.

Nouveaux membres entrant dans le bureau diocésain avec le Coordonnateur
Catégories
INFOS DU DIOCESE ET D’AILLEURS

Kaboli : Inauguration d’un Centre de Formation Technique et Professionnelle des Jeunes

Grande entrée du centre de formation

Depuis le 5 septembre 2022, l’évêque du diocèse de Sokodé, Mgr Célestin-Marie GAOUA a signé le décret de création d’un Centre de Formation Technique et Professionnelle des Jeunes à Kaboli afin « de permettre leur auto-prise en charge et leur épanouissement ». Situé dans le complexe catholique St Joseph, ce centre de formation a été inauguré le vendredi 11 novembre 2022 pour le plus grand bonheur de la jeunesse. De nombreuses personnalités ont marqué de leur présence cette cérémonie d’inauguration.

Les autorités présentes à la cérémonie d’inauguration

Celle-ci fut ponctuée en effet par plusieurs allocutions à savoir celle du directeur diocésain de l’enseignement catholique, du chef de l’inspection de l’enseignement technique et professionnelle de la région centrale, du maire de la commune de Tchamba 3, du délégué des bénéficiaires, du délégué des donateurs, de l’évêque de Sokodé, et enfin du préfet de Tchamba.

Quelques donateurs au premier rang

De ces différentes allocutions se dégagent non seulement le bien-fondé de ce centre mais aussi la reconnaissance à l’endroit des donateurs qui n’ont pas voulu se faire compter l’événement. D’après le chef de l’inspection de l’enseignement technique et professionnel, « Il s’agit de faire de l’enseignement technique un levier de développement » selon la politique gouvernementale du Togo. « Il s’agit de former, a-t-il poursuivi, mais aussi d’aider l’Etat à réussir l’insertion de sa jeunesse. » Le préfet de Tchamba, M. ISSAKA Laguébandé a pour sa part exprimé sa reconnaissance aux donateurs de ce joyau.

Monsieur le Préfet de Tchamba pendant son intervention

 « Je voudrais, a-t-il dit, au nom de toutes nos populations, les populations de l’ensemble de la préfecture de Tchamba remercier très sincèrement l’Association Fidei, merci pour avoir mis votre cœur dans cet ouvrage. » C’est après son allocution qu’est intervenu la coupure du ruban symbolique donnant ainsi la possibilité aux aux donateurs, aux invités et aux apprenants de visiter ledit ouvrage.

Visite du centre par les autorités présentes

Commencé le 1er octobre 2021, les travaux de ce nouveau centre ont pris fin le 15 mai 2022. En effet, ce centre forme en Electricité, en Maçonnerie, en Menuiserie, en Couture, etc. Il dispose d’une salle polyvalente, d’une bibliothèque, d’une salle informatique, d’un magasin, etc.

Un batiment du centre

Financé par l’Association fidei basé à Paris(France), ce centre de formation tant désiré par la population de Kaboli est le fruit d’un rêve qui vient de voir sa réalisation d’après le Curé de la Paroisse St Joseph de Kaboli, le Père Alfred PIGNAN. Daigne le Seigneur bénir les bienfaiteurs de ce centre, les enseignants et les apprenants.

Quelques apprenants du centre
Catégories
INFOS DU DIOCESE ET D’AILLEURS

Une trentaine de fidèles de Sokodé ont bénéficié d’une formation en Doctrine sociale de l’Eglise

Cérémonie d’ouverture de la formation

Du 21 au 23 octobre 2022, une trentaine de fidèles venus de différentes paroisses du diocèse de Sokodé ont bénéficié d’une formation en Doctrine sociale de l’Eglise à Sokodé. Initiée par l’Association « Sel et Lumière » grâce à l’appui financier du Fonds de solidarité des Missionnaires d’Afrique, cette session a porté sur les principes fondamentaux et la méthodologie de la Doctrine sociale de l’Eglise.

Une vue des participants

Le Centre de Recyclage et de Formation des Enseignants(CERFORE) a servi de cadre à cette formation qui s’est déroulée dans une atmosphère conviviale. Une attestation de participation a été délivrée à tous les participants à la fin de l’Eucharistie dominicale du 23 octobre à la Paroisse Notre Dame de l’Assomption de Komah.

Remise de l’attestation à un participant par le Père Jean-Pierre

Le Conseil Episcopal Justice et Paix diocésain a collaboré avec l’Association « Sel et Lumière » dans la mise en œuvre de ce programme de formation à Sokodé. En effet, ce projet vise à contribuer à la construction d’une nation togolaise où règnent la justice et la paix fondées sur les principes fondamentaux de la dignité de la personne humaine, du bien commun, de la subsidiarité et de la solidarité et les valeurs fondamentales de la vie sociale que sont la vérité, la liberté, la justice et l’amour.

Célébrant et concélébrant

Merci à leurs Excellences Mgrs Célestin-Marie GAOUA, évêque de Sokodé et Nicodème BARRIGAH-BENISSAN, Archevêque de Lomé et Administrateur Apostolique d’Atakpamé qui ont pris à cœur ce programme de formation pour l’édification du peuple de Dieu et la société en général. Merci à l’Association « Sel et Lumière » et aux Missionnaires d’Afrique pour leur engagement dans la formation des fidèles. Notons pour finir que « Sel et Lumière » est un groupe de réflexion et d’action pour la paix et le développement humain intégral qui est basé sur la paroisse Notre Dame d’Afrique dans le diocèse d’Atakpamé.  

Une vue des fidèles à l’église NDA
Catégories
INFOS DU DIOCESE ET D’AILLEURS

Paroisse St François d’Assise : Fête patronale et Action de grâce du Frère Hervé PITCHOLO, SVD

Le dimanche 2 octobre 2022, 27ème dimanche du temps ordinaire de l’Année liturgique C, la Paroisse St François d’Assise d’Akamadè a fait d’une pierre deux coups. En effet, hormis la célébration de sa fête patronale anticipée (chaque 4 octobre), ce fut aussi l’action de grâce du Frère Hervé PITCHOLO, SVD après ses vœux perpétuels du 28 août dernier, à Lomé sur la Paroisse Marie Théotokos d’Agoè-Nyivé.

Cette Eucharistie fut présidée par l’ordinaire de Sokodé, Mgr Célestin-Marie GAOUA. Il était entouré pour la circonstance d’une dizaine de prêtres dont le curé de la Paroisse le Père EMI WADAN Karolus, SVD et le Père Marsel ARJON, SVD, Conseiller de l’administration de la Société du Verbe Divin de la Province Togo/Bénin. Commentant les textes du jour, l’évêque de Sokodé a exhorté le peuple de Dieu à recevoir dans l’humilité la parabole de Jésus sur les serviteurs quelconques (Lc17,5-10). « La seule attitude du croyant, a-t-il déclaré, la seule attitude de tout homme, la seule attitude vraie est l’humilité, devrait être l’humilité et la confiance totale et absolue en lui qui conduit chacune de nos destinées ».

En outre, il a exhorté ses auditeurs à la suite de Jésus à demander la foi. C’est après cela qu’il a donné la parole au Frère Hervé afin qu’il donne le témoignage sur son parcours vocationnel. Notons que plusieurs religieuses ont marqué de leur présence à cette double fête.

Les paroissiens et les paroissiennes de ladite paroisse n’étaient pas du reste. En effet, ils se sont mobilisés afin de donner un cachet spécial à cette fête d’abord par leur participation active à la célébration eucharistique et ensuite par le partage fraternel en Communauté Chrétienne de Base.

Au terme de cette belle célébration, la Vice-présidente de la Paroisse, Mme PEGUETI a exprimé sa reconnaissance à Dieu pour sa bonté, à l’évêque, à tous les prêtres venus de près ou de loin, aux religieux et aux religieuses, à tous les fidèles laïcs pour leur amour de l’Eglise.  Dieu soit loué, Lui qui ne cesse d’associer tant de jeunes à son œuvre de salut du monde.