Catégories
INFOS DU DIOCESE ET D’AILLEURS

L’année pastorale 2022-2023 est lancée à Sokodé

Mgr Célestin-Marie GAOUA, à l’ouverture des Journées pastorales

L’année pastorale 2022-2023 est désormais lancée dans le diocèse de Sokodé. En effet, venus de tous les coins du diocèse, les clercs ont passé la semaine du 12 au 16 septembre 2022 à la Direction Diocésaine des Œuvres (D.D.O.) à Sokodé. Les journées du 12 et 13 septembre ont été consacrés exclusivement au presbyterium. Le thème d’échanges a été le « cahier de charge des conseils paroissiaux ». 

Une vue des participants aux Journées pastorales

A partir du mercredi 14 jusqu’au 16 septembre, les religieux (ses), deux représentants (laïcs) des 22 paroisses du diocèse, et les séminaristes ont rejoint le groupe des prêtres afin de suivre avec eux la « présentation du plan stratégique 2022-2028 du diocèse » par les membres du comité de rédaction.

Réflexions en carrefour

Au terme de ces assises, l’ordinaire du lieu a exhorté les participants à « lire les documents reçus, les relire ». « Veuillez-vous constituer vulgarisateurs de ce plan stratégique dans vos paroisses, et veuillez-vous disposer, disposez vos cœurs à devenir acteurs principaux et engagés » a-t-il poursuivi avant d’adresser à tous ses remerciements pour la participation active aux travaux. « Que le Seigneur vous bénisse et vous accompagne » a-t-il conclu. Notons que ces journées pastorales se sont clôturées par une communication sur « l’hypertension artérielle/ le diabète et la gestion du stress » donnée par un cardiologue. Bonne année pastorale à tous les agents pastoraux.

Intervention du Cardiologue

Catégories
INFOS DU DIOCESE ET D’AILLEURS

Réunion de rentrée 2022-2023 du réseau national des Œuvres Pontificales Missionnaires

Le Père Donald FADAZ présidant à l’Eucharistie d’ouverture des travaux

Comme à l’accoutumée, le réseau national des directeurs des Œuvres Pontificales Missionnaires se sont retrouvés à Lomé pour la réunion de rentrée 2022-2023 au siège national dans l’enceinte de la Conférence des Evêques du Togo (C.E.T.)  du 5 au 7 septembre 2022. Les directeurs national et diocésains des Œuvres Pontificales Missionnaires (OPM) ont abordé plusieurs sujets au cours de ces assises notamment la présentation des rapports de l’année écoulée 2021-2022, le rapport d’activités de la coordination nationale par le Directeur National en la personne du Père Donald FADAZ et des rapports d’activités par diocèse autour de l’introduction des enveloppes OPM, des caissettes OPM, et des pourcentages du Rosaire en octobre dernier. Aussi, le bilan des campagnes en faveur de la Sainte Enfance, et du weekend du Bon Pasteur 2022 a été passé en revue.

Séance de travail

Pour ce qui est des programmations, le diocèse de Sokodé a été retenu comme diocèse hôte de la réunion ordinaire du week-end du Bon Pasteur pour les 28, 29 et 30 avril 2023 et les dates du 4 au 6 septembre 2023 pour la réunion de rentrée 2023-2024 à Lomé. Fraternelle et conviviale, cette réunion de rentrée 2022-2023 constitue en fait un plus dans le grand chapitre de l’engagement missionnaire. Que tous les laïcs, les religieux (ses) et les clercs trouvent leur joie dans leur engagement à la suite du Christ !

Les directeurs OPM et la secrétaire de la Direction Nationale
Catégories
INFOS DU DIOCESE ET D’AILLEURS

Atelier de formation « Apprendre à aimer »

Banderole indicative

En raison d’énormes changements culturels et de l’interruption de la transmission traditionnelle des valeurs universelles, de nombreux enfants et adolescents connaissent de nos jours des problèmes parce qu’ils ne comprennent pas ces valeurs universelles et la manière de les vivre.

Une vue des participants en salle

Face à cette situation moins bonne, la Fédération Africaine de l’Action Familiale(FAAF) grâce à l’appui financier de l’Aide à l’Eglise en Détresse(AED) tient à relever le défi grâce à son programme dénommée « Apprendre à aimer ». A cet effet, un atelier de formation se déroule du 1er au 7 septembre 2022 dans les locaux de l’Institut Technique Assomption à Sokodé à l’intention des enseignants des classes de CE2, CM1 et CM2, des aumôniers des écoles et de la pastorale familiale des diocèses de Sokodé, Dapaong, Lomé, Aného(Togo) et Porto-Novo, Lokossa(Bénin).

Une vue des participants

Cette formation a pour objectif de les outiller afin qu’ils soient des guides sûrs et des modèles crédibles prêts à transmettre aux adolescents et aux jeunes les valeurs et les vertus.

Carrefour

Mgr Célestin-Marie GAOUA, l’évêque de Sokodé a célébré l’Eucharistie du 1er jour de cette formation avec tous les participants à la Paroisse Notre Dame de l’Assomption(NDA) afin de confier au Seigneur le bon déroulement des travaux de cet atelier.

Mgr Célestin-Marie GAOUA présidant à l’Eucharistie d’ouverture

Notons qu’ils sont une cinquantaine à prendre part aux travaux. Pleins succès à cet atelier qui augure des bons espoirs pour les adolescents et les jeunes d’ici et d’ailleurs.

Une vue des participants à l’Eucharistie
Catégories
INFOS DU DIOCESE ET D’AILLEURS PODCAST

Action de grâce de la R.S. Fleur ALIDJAO après sa profession perpétuelle

Procession vers l’autel du Seigneur

Originaire de la Paroisse Christ Lumière du Monde (CLM) à Sokodé, la R.S. Fleur ALIDJAO des Petites Sœurs de la Sainte Famille  a rendu grâce à Dieu avec les siens le dimanche 14 août 2022 pour la grâce de la profession perpétuelle  du 23 juillet dernier. L’église paroissiale CLM de Kpangalam a servi de cadre à cette action de grâce présidée par l’ordinaire de Sokodé Mgr Célestin-Marie GAOUA. En effet, dans l’homélie qu’il a prononcée, le prélat a exhorté le peuple de Dieu accouru en grand nombre à suivre Jésus totalement.

Homélie de Mgr Célestin-Marie GAOUA, évêque de Sokodé à l’action de grâce
Sr Fleur (au centre) et ses consœurs

S’adressant à la S. Fleur, Mgr Célestin-Marie a affirmé que  « les vœux perpétuels en religion, c’est une étape très importante de votre vie spirituelle d’engagement à la suite du Christ. C’est une épreuve gagnée. » « Mais la suite du Christ, a-t-il poursuivi, la suite de votre vie religieuse n’est pas moins une épreuve à franchir » . « C’est à vous particulièrement, a-t-il souligné, que la Parole de Dieu s’adresse en ces termes : ‘…Courons avec endurance l’épreuve qui nous est proposée les yeux fixés sur Jésus qui est à l’origine et au terme de notre foi’ » (He12, 1-2)…Aussi a-t-il saisi cette tribune pour évoquer les raisons qui l’ont poussées à présider personnellement cette action de grâce de la S. ALIDJAO.

S. Fleur ALIDJAO

Au nombre de celles-ci, on retient la démarche qu’il a faite afin d’obtenir l’arrivée et l’installation de cette communauté religieuse dans le diocèse de Sokodé. De plus, il a participé à Rome en mai 2022 à la canonisation de la fondatrice de cette famille religieuse désormais Sainte Maria Domenica Mantovani. « C’est un devoir humain et religieux » a-t-il déclaré. Autant de raisons pour rendre grâce au Seigneur pour ses bienfaits en faveur de l’Eglise diocésaine de Sokodé.

Mot de remerciement de la S. Fleur ALIDJAO

Au terme de cette belle célébration  animée par les chorales de ladite paroisse, l’élue du jour a exprimé sa reconnaissance au Seigneur, et à tous sans exception à commencer par l’ordinaire du lieu. Aussi, elle s’est recommandée à la prière des uns et des autres pour le succès de sa mission. Un verre d’amitié fut partagé à la sortie de la messe dans la maison familiale ALIDJAO dans une atmosphère bon enfant.

S. Fleur et ses parents

Catégories
INFOS DU DIOCESE ET D’AILLEURS

Cérémonie d’ouverture de la rencontre sous-régionale des journalistes catholiques « Refresher program »

Les officiels

Initiée par l’Union Catholique Africaine de la Presse(UCAP), la rencontre sous-régionale « Refresher program » sous le thème : « Erosion côtière et désertification : le nouveau défi de l’Afrique » a regroupé une soixantaine de journalistes catholiques du 10 au 16 août 2022 à Hedzanawoé (Lomé) dans les locaux du Grand Séminaire St Jean-Paul II. La cérémonie d’ouverture  de ce séminaire international s’est déroulée le jeudi 11 août 2022 dans la grande salle de conférence du Grand Séminaire.

Une vue des journalistes participants

La prière d’ouverture fut prononcée par Mgr Benoît ALOWONOU, évêque de Kpalimé et Président de la Conférence des évêques du Togo(CET). En termes d’allocutions, plusieurs ont été prononcées. En effet, en dehors du mot de bienvenue du représentant du Maire de la Commune du Golfe 2 le Pasteur EDOH Komi, les participants et les invités ont écouté successivement le mot du Président du comité d’organisation de cette rencontre Christian BARRIGAH, celui de Président de l’UCAP Afrique de l’Ouest Alexandre le Grand ROUAMBA, celui du Président de l’Union UCAP Afrique, Charles AYETAN et le message du Préfet du Dicastère pour la communication Dr Paolo RUFFINI délivré par le Président du l’UCAP Togo, Peter Sassou DOGBE.

Christian BARRIGAH, Président du Comité d’organisation du Refresher Lomé 2022

Après qu’une petite pause fut observée en guise d’intermède, ce fut le tour de l’Archevêque de Lomé Mgr Nicodème BARRIGAH-BENISSAN en sa qualité de Président du Conseil Episcopal Nationale Catholique pour les Communications sociales de délivrer son message à cette auguste assemblée. Le dernier à prendre la parole et qui ouvrit cette rencontre est le Ministre de la Communication et des Médias, Porte-parole du gouvernement le Professeur Akodah AYEWOUADA.

Prof. Akodah AYEWOUADA, Ministre de la Communication et des Médias

D’après le Président du comité d’organisation du Refresher Lomé 2022, cette rencontre vise en effet à renforcer les capacités des professionnels des médias en matière de lutte contre l’érosion côtière, la désertification et l’insécurité dans un esprit de responsabilité et de solidarité. Pleins succès à ces travaux qu’organise le Togo cette année pour sa toute première fois. En rappel, ces rencontres des professionnels des médias catholiques se sont déjà tenues dans divers villes ou pays africains tels que Dakar 1994, Accra 2005, Tanzanie 2006, Ethiopie 2009, Abidjan 2016 et 2019, Banfora(2017) et Bobo Dioulassou (2021) etc.

Une vue de l’assemblée
Catégories
INFOS DU DIOCESE ET D’AILLEURS

Cérémonie de promesse de prière pour la délivrance des âmes du purgatoire à Sotouboua

Procession vers l’autel du Seigneur pour le Saint Sacrifice

La Paroisse St François-Xavier de Sotouboua a servi de cadre à l’engagement d’une centaine de membres dans la Fraternité Notre-Dame de Montligeon le 7 août 2022. Ceux-ci sont originaires des paroisses St François-Xavier, Nativité du Seigneur de Kpandiyo, et St Joseph  Artisan d’Adjengré.

Quelques membres de la Fraternité Notre- Dame de MontLigeon

Cette cérémonie de promesse de prière pour la délivrance des âmes du purgatoire s’est déroulée au cours de la célébration eucharistique du dix-neuvième dimanche du temps ordinaire présidée par le Père Etienne PALANGA, Curé de la Paroisse St François-Xavier de Sotouboua et concélébrée par trois autres prêtres dont le Père Jean PIONTEK, Directeur diocésain des Œuvres dans le diocèse de Sokodé.

Consécration du Pain et du Vin

Dans son adresse à l’endroit du peuple de Dieu, le célébrant a loué la bonne foi, et la détermination de ceux et celles qui s’engagent à prier pour la délivrance des âmes du purgatoire. Aussi a-t-il exhorté son auditoire à les soutenir dans cette « noble mission ». La cérémonie d’engagement a consisté à l’appel des candidats, à la  promesse proprement dite, et à la remise des insignes.  

Promesse des membres de la Fraternité Notre Dame de Montligeon

Notons que la Fraternité Notre-Dame de Montligeon a pour mission de prier en faveur des défunts, en particulier ceux pour qui personne ne prie ; d’annoncer partout l’Evangile et la foi de l’Eglise catholique sur les fins dernières ; d’aider les fidèles à vivre, dès ici-bas, en frères et sœurs, dans la communion des saints.

Quelques membres face au peuple de Dieu

Cette œuvre naquit à la fin du XIXème siècle grâce à la dévotion d’un jeune curé de paroisse, l’Abbé Paul Buguet (1843-1918) qui croyait en la puissante intercession de la Vierge Marie pour les défunts, en particulier pour les âmes du purgatoire les plus abandonnées. Félicitation et fructueuse mission à ceux et celles qui se sont engagés à la prière pour la délivrance pour les âmes du purgatoire. Que Dieu les bénisse et les fortifie!

Consécration à la Notre Dame
Catégories
INFOS DU DIOCESE ET D’AILLEURS PODCAST

Le dernier adieu à la Sr Véronique BABALIMA

Mgr Célestin-Marie GAOUA(au centre), présidant la célébration des obsèques

Rappelée à Dieu le 12 juillet dernier, la Sr Véronique Bémbéna BABALIMA de la famille religieuse des Sœurs Notre Dame des Apôtres (NDA) a été conduit à sa dernière demeure au cimetière diocésain des prêtres de Sokodé le Samedi 30 juillet 2022 après une messe présidée par Mgr Célestin-Marie GAOUA, évêque de Sokodé.

Quelques concélébrant

L’église cathédrale Ste Thérèse a servi de cadre à la célébration de ces obsèques marquée par la présence des membres du presbyterium de Sokodé et d’ailleurs, de religieux et religieuses, d’une foule nombreuse de fidèles laïcs, l’amicale des ressortissants de Koka à Sokodé, des membres de la famille biologique de la défunte venus de près et de loin pour ce dernier adieu.  

Les membres de la famille biologique de la défunte

En effet, l’on retient d’elle le témoignage « d’une religieuse pieuse, battante, audacieuse, aimante et qui ne garde pas rancune ». Dans sa méditation circonstancielle, l’ordinaire de Sokodé a pour sa part exhorté le peuple de Dieu à la vigilance car « nul ne sait ni le jour, ni l’heure du retour du Seigneur »(Mt 24,36).

La dépouille de la Sr Véronique
Homélie de Mgr Célestin-Marie GAOUA aux obsèques
Les religieuses présentes aux obsèques

Avant le dernier adieu, la Sr Monique AKOTO, Responsable des Sœurs NDA du district du Togo a exprimé sa gratitude aux uns et aux autres pour leur proximité. Notons que la Sr Véronique naquit en 1935 et fit sa profession religieuse en 1962. Puisse le Seigneur accueillir auprès de lui celle qui l’a servi avec amour et dévouement. Repose en paix Sr Véronique BABALIMA.  

Le dernier adieu
Catégories
INFOS DU DIOCESE ET D’AILLEURS PODCAST

Togo : Remise de la synthèse nationale des travaux du synode sur la synodalité aux évêques

Les membres de l’équipe nationale

Dans le cadre du synode des évêques d’octobre 2023, l’équipe nationale de consultation synodale, conduite par son responsable, le TRP Gustave WANME a remis le samedi 23 juillet 2022 la synthèse nationale des travaux du synode sur la synodalité aux évêques tout à l’entame de la célébration eucharistique.

Mgr Dominique GUIGBILE présidant la messe du 23 juillet

Celle-ci a eu pour cadre la Paroisse Ste Thérèse Cathédrale de Sokodé. Elle  fut présidée par Mgr Dominique GUIGBILE, évêque de Dapaong. Il avait à ses côtés Mgrs Célestin-Marie GAOUA et Jacques ANYILUNDA, respectivement évêque de Sokodé et évêque émérite de Dapaong. Ces trois évêques en effet représentaient l’ensemble de la Conférence des Evêques du Togo(CET).

Le TRP Gustave WANME, Responsable de l’équipe nationale
Mot du TRP Gustave WANME avant la remise du document final
Le TRP Gustave WANME, Responsable de l’équipe nationale remettant le document du synode aux évêques

On notait aussi la présence des vicaires généraux de Lomé et de Kara, celle des prêtres, de religieux et religieuses et d’une foule nombreuse de fidèles dont les membres de l’Association des Mères Catholiques du diocèse de Sokodé venus en grand nombre. L’homélie fut prononcée par l’ordinaire du diocèse de Sokodé Mgr Célestin-Marie. Quant au mot de remerciement des évêques à la suite de cette remise de la synthèse nationale, il fut prononcé par Mgr Dominique après la prière postcommunion.

Mgr Célestin-Marie GAOUA, évêque de Sokodé
Homélie de Mgr Célestin-Marie GAOUA à la messe de remise du document final
Le document national

A cet effet, les évêques ont exprimé leur reconnaissance aux membres nommés de l’équipe nationale, de même qu’aux personnes coptées, et à tous ceux qui ont contribué à tous les niveaux dans les diocèses, les paroisses et les communautés, à cette étape du processus du synode sur la synodalité. Aussi, ils ont remercié ceux qui ne confessent pas la foi chrétienne et les autres groupes sociaux, d’avoir donné de leur temps pour participer au processus de consultation.

Mgr Dominique GUIGBILE, évêque de Dapaong
Une partie des prêtres concélébrant

Le Secrétaire Général de la Conférence des Evêques du Togo le RP Emile SEGBEDJI a pour sa part exprimé la gratitude des membres de la CET au Pasteur du diocèse de Sokodé, et à tous les fidèles pour leur mobilisation en vue de la réussite de la célébration de ce jour.

Les fidèles présents à la messe

Pleine de ferveur et de joie, cette célébration a connu la participation active de tous les fidèles. Non seulement ceux-ci ont au cours de cette célébration rendu grâce à Dieu pour cette première phase du synode mais aussi ils ont prié pour la paix au Togo et dans les coins où elle est menacée. Un verre d’amitié a été partagé par les participants à la fin de la messe.  

La bénédiction finale
Catégories
INFOS DU DIOCESE ET D’AILLEURS

Le Frère Augustin BILAWA a rendu grâce à Dieu après sa profession perpétuelle

Patrice MOROU au centre

L’adage populaire dit qu’ « à cœur vaillant, rien d’impossible ». Et oui, après un premier cheminement vocationnel pour le sacerdoce avec le diocèse qui n’a pas abouti, François Xavier BILAWA a poursuivi ses études à l’université de Lomé où il a croisé les Frères de St Jean Apôtre qui sont d’ailleurs chargés de l’aumônerie universitaire. Sa rencontre avec eux n’est pas restée infructueuse. En effet, ayant entrepris un nouveau cheminement vocationnel, celui-ci a abouti à la profession perpétuelle le 19 juin 2022 en la solennité du Très Saint Sacrement à la Paroisse Saint Jean Apôtre de Lomé.

Le Frère Augustin BILAWA au premier rang dans son habit religieux

Comme quoi, « les pensées de Dieu ne sont pas celles des hommes, et ses chemins ne sont pas ceux des hommes. » (Is 55,8) Entre temps, durant son cheminement, François Xavier est devenu Frère Augustin. La date retenue pour l’action de grâce est celle du 17 juillet 2022 avec  les membres de sa famille biologique et les fidèles de sa paroisse d’origine, Christ Lumière du Monde de Kpangalam (Sokodé). En effet, l’Eucharistie du seizième dimanche du temps ordinaire de l’année C fut présidée par le Père Patrice MOROU et concélébrée par deux autres prêtres.

Quelques fidèles présents à la messe

L’animation liturgique quant à elle fut assurée par les chorales Christ Lumière du Monde de Kpangalam et Christ Roi de la Paroisse Nativité de Kpandiyo qui était en visite d’amitié. Au terme de cette belle liturgie, l’élu du jour a exprimé sa reconnaissance à Dieu, et à l’ensemble des fidèles. Aussi, il s’est recommandé à la prière des uns et des autres pour le succès de sa mission.

Le Frère Augustin BILAWA et un groupe de religieuses

Catégories
INFOS DU DIOCESE ET D’AILLEURS

La Sr Véronique BABALIMA  s’en est allée dans la paix

« Le Seigneur a donné, le Seigneur a ôté ; que le nom du Seigneur soit béni .» (Job 1,21)Née le 4 février 1938, la Sœur Véronique BABALIMA fit sa profession religieuse le 8 mars 1962. Avec ses quatre-vingt-quatre (84) ans de vie et soixante (60) ans de vie religieuse, on peut dire sans risque de se tromper qu’ elle a fait son temps. Elle fait partie d’après le psalmiste des « plus vigoureux » (Ps 89). Véronique aimait bien sa vie religieuse et les exigences qui y vont avec. En effet, elle partageait la vie de fraternité avec ses consœurs de communauté tant bien que mal. Dès que ses forces le lui permettaient, elle  y rendait service avec joie. Aussi participait-elle pieusement aux célébrations eucharistiques et aux autres offices dans sa communauté ou à l’église paroissiale Ste Thérèse Cathédrale de Sokodé en dépit du grand âge. Non seulement, elle aimait beaucoup le Saint Pape Jean-Paul II, mais aussi elle n’hésitait pas à évoquer régulièrement le souvenir de son passage au Togo en août 1985 à qui voulait l’entendre. Nonobstant les difficultés et les faiblesses humaines, Véronique est restée fidèle au Seigneur jusqu’à la dernière minute. Le 12 juillet dernier, elle s’en est allée dans la paix pour la Pâque éternelle. Puisse-t-elle bénéficier de la miséricorde et du repos éternel auprès du Seigneur qu’elle a aimé et servi dans la famille religieuse des Sœurs Missionnaires Notre Dame des Apôtres. Amen.