Catégories
INFOS DU DIOCESE PODCAST

Ordinations presbytérales et diaconales à Sokodé

Partager cet article sur :

Samedi 26 juin 2021 à Sokodé, l’ordinaire du lieu Mgr Célestin-Marie Bawilima GAOUA a ordonné deux prêtres et deux diacres pour le compte de l’institut masculin les Augustins de l’Assomption : il s’agit des Frères Yvon Adoyi Akoueté AKPABIE et Augustin-Bernadin KANTCHIRE pour le diaconat et des Frères Ignace Akoule AISSAH et Bonaventure PIESSOU pour le presbytérat. Il avait à ses côtés Mgr Jacques ANYLUNDA, évêque émérite du diocèse de Dapaong et le RP Georges HOUSSOU, vicaire des Augustins de l’Assomption de l’Afrique de l’Ouest et de nombreux prêtres venus de près ou de loin.

Ces ordinations en effet ont eu pour cadre l’église paroissiale Notre Dame de l’Assomption de Komah nouvellement construite. Dans sa méditation au cours de cette belle liturgie concélébrée, l’évêque de Sokodé a insisté sur le fait que la vocation ne prend pas fin au diaconat ni au presbytérat. Aussi a-t-il poursuivi que le diaconat et le presbytérat sont des étapes dans l’ensemble des étapes que constitue la formation au sacerdoce c’est-à-dire à la vie d’union spécifique au Christ l’Excellent et Parfait Prêtre de Dieu le Père. D’après lui, l’ordination n’est pas un diplôme, ni une fin mais une étape sur le chemin de la recherche de la sainteté.

Homélie de Mgr Célestin-Marie GAOUA aux ordinations presbytérales et diaconales du 26 juin 2021

La liturgie d’ordination s’est poursuivie après son exhortation par l’engagement des candidats au diaconat et au presbytérat, l’imposition des mains, la prière consécratoire suivi des rites complémentaires (vêture, remise de l’Evangile pour les diacres, l’onction des mains pour les prêtres et le baiser de paix).

La joie se lisait sur tous les visages après toutes ces différentes étapes qui ont fait de nouveaux ouvriers dans la vigne du Seigneur. Au terme de la célébration eucharistique, ceux-ci ont rendu grâce à Dieu pour ses bienfaits. Aussi n’ont-ils pas manqué de remercier les uns et les autres pour leur soutien multiforme. Dieu soit béni pour sa bonté et pour sa fidélité Lui qui ne manque pas d’envoyer des ouvriers pour sa moisson.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *